Mouvement du Nid

Novembre 2010

"Au bout de la nuit" : comment changer notre regard sur les personnes prostituées ?

Le Mouvement du Nid a comme objectif d’agir sur les causes et les conséquences de la prostitution, en vue de sa disparition. Parmi les moyens utilisés pour informer et sensibiliser sur ce thème, la pièce de théâtre "Au bout de la nuit" est un excellent support pour les publics jeunes ou adultes. Retour sur les représentations théâtrales de novembre 2010 dans l’Essonne.

une action de la Délégation de l’Essonne

Il s’agit de l’adaptation du livre "Le soleil au bout de la nuit" que Nicole Castioni a écrit pour raconter sa vie, sa longue descente dans la prostitution, la drogue, et son combat pour en sortir.

Pour la quatrième année consécutive ce spectacle a été joué en Essonne. Cette année le choix s’est porté sur la ville de Massy, dans le nord du département. La mairie de Massy avait mis à disposition la salle « Espace Liberté ». Les lycées du Parc de Vilgenis et Fustel de Coulanges se sont mobilisés pour permettre à 240 élèves de venir voir la pièce, accompagnés de leurs enseignants.

La séance du lundi 8 novembre au soir était ouverte aux adultes ; 130 travailleurs sociaux du département (infirmières scolaires, assistantes sociales, éducateurs…) et une vingtaine d’étudiants y ont participé. Ce sont donc plus de 400 personnes qui ont admiré le jeu de l’actrice et la mise en scène.

A l’issue de chacune des trois représentations, un échange avec les membres de la troupe et des bénévoles du Mouvement du Nid a permis de partager les réactions et questions du public. Les débats ont porté sur les situations que Nicole Castioni a vécues, et qui reflètent les réalités du monde de la prostitution :

  • abus sexuels dans l’enfance qui fragilisent l’estime de soi et la relation avec son corps,
  • incapacité des parents à voir ce que leur fille endure,
  • manipulations de la part de l’homme dont on tombe amoureuse, pour la conduire vers la prostitution,
  • consommation de drogue pour accepter cette activité dégradante,
  • violences subies de la part des clients…

Grâce a sa force de caractère et sa volonté, Nicole Castioni a quand même trouvé l’énergie pour se sortir de cet enfer, pour se reconstruire, pour fonder une famille, pour apprendre un vrai métier, pour devenir députée au Parlement de Genève…

Ce spectacle ne peut laisser indifférent ; il nous ouvre les yeux sur une réalité que l’on ignore, ou que l’on ne veut pas voir. Or, les situations rencontrées aujourd’hui dans les forêts de notre région montrent que les personnes prostituées sont en grande détresse physique, psychologique et sociale.

Pour les lycéens qui ont participé, la sensibilisation va se prolonger grâce à la distribution de bandes dessinées qui relatent d’autres parcours à risque, et par des discussions avec des membres d’associations engagées dans la lutte contre les violences faites aux femmes et la prostitution…

Nous espérons bien pouvoir renouveler cette animation en 2011 dans un autre secteur de l’Essonne, grâce au financement assuré en grande partie par la DDCS – Direction Départementale pour la Cohésion Sociale.

Réseaux sociauxFBTweet

Nos vidéos