Mouvement du Nid

Le 14 janvier 2018

CP #NAbrogezpas / Le mouvement féministe et pour l’égalité femmes-hommes rassemblé contre l’impunité des "clients" prostitueurs

Au lendemain de la publication dans Le Parisien-Aujourd’hui en France de la lettre ouverte au Premier ministre de 6 ministres et 69 associations, le Mouvement du Nid se réjouit de la mobilisation exceptionnelle de l’ensemble du mouvement féministe et pour l’égalité entre les femmes et les hommes face au risque de consécration par le Conseil constitutionnel d’un droit des hommes à imposer un acte sexuel par la contrainte financière.

>> Article du Parisien http://www.leparisien.fr/faits-dive...

​​​​​Une cinquantaine de personnalités, dont les médecins Axel Kahn, René Frydman, Christophe André ou encore Emmanuelle Piet et Muriel Salmona, plusieurs anciennes ministres en charge des droits des femmes et issues de trois familles politiques dont Najat Vallaud Belkacem, Yvette Roudy, Laurence Rossignol et Roselyne Bachelot, mais aussi des parlementaires et des personnalités féministes, comme Inna Sevchenko, Caroline de Haas, Karine Plassard, Isabelle Alonso, Florence Montreynaud, Blandine Métayer et des survivantes de la prostitution Rosen Hicher, Laurence Noelle, Anne Darbes et Maité Lonne ont exprimé leur engagement pour le maintien de l’interdiction de l’achat d’actes sexuels (pénalisation des "clients").

L’ensemble des associations françaises de lutte contre les violences sexuelles (viol, harcèlement sexuel, inceste, mutilations sexuelles, violences conjugales, prostitution) et sexistes s’était rassemblé dès la fin d’année 2018 pour réclamer le maintien dans son intégralité de la loi historique du 13 avril 2016 renforçant la lutte contre le système prostitueur et l’accompagnement des personnes prostituées.

La plateforme #NAbrogezPas a ainsi réuni en quelques semaines 69 associations, dont les grands réseaux de l’égalité femmes-hommes (Fédération Nationale Solidarité femmes, Osez le Féminisme !, Collectif National pour les Droits des Femmes, Femmes solidaires, Marche Mondiale des Femmes, le CNIDFF, FEMEN etc…), mais aussi de nombreuses autres associations spécialisées (Collectif Féministe contre le Viol, Fédération nationale GAMS, Association française des femmes médecins, Le Planning familial 75, CQFD Lesbiennes Féministes etc…) http://nabrogezpas.strikingly.com/

A l’heure où certains cherchent à faire reconnaître la prostitution comme une activité commerciale par le Conseil constitutionnel, ouvrant ainsi la voie à la dépénalisation de ceux qui exploitent la violence prostitutionnelle - les proxénètes et les « clients » (comme l’Allemagne et les Pays-Bas l’ont fait il y a 20 ans, laissant exploser la traite des êtres humains) - celles et ceux qui défendent les droits des femmes et luttent contre les violences font front, alertent l’opinion publique, et seront présents à l’audience du Conseil constitutionnel le 22 janvier. Le Mouvement du Nid, qui rencontre 5000 personnes prostituées chaque année sur 26 départements, reste mobilisé, aux côtés des personnes prostituées, contre le système prostitueur.

Tribunes des associations et personnalités :

Prostitution :« Monsieur le Premier ministre, protégeons notre modèle abolitionniste » (6 ministres et 69 associations)

Loi sur la prostitution : « Dépénaliser serait une catastrophe » (collectif de 20 médecins renommés)

Prostitution : une loi pour la dignité humaine

Parce qu’il n’y a pas de prostitution heureuse, la loi doit continuer de la combattre (20 sénateur.ice.s de tous bords)

 

Réseaux sociauxFBTweet

Nos vidéos