Mouvement du Nid

Des rencontres régulières à Nantes

Au cours de l’année 2018, l’équipe, forte d’une vingtaine de membres, a organisé des sorties dans les rues de Nantes. Les sorties s’effectuent à deux personnes, en privilégiant une organisation mixte. En moyenne, sur un mois, l’équipe entre en contact dans la rue avec une cinquantaine de personnes, dont un tiers n’a jamais été rencontré auparavant.

une action de la Délégation de Loire-Atlantique

La plupart des personnes prostituées rencontrées viennent du Nigéria ; les militant.e.s échangent aussi avec quelques Roumaines et parfois des Françaises. De plus en plus de personnes sont préalablement passées par l’Italie où elles ont vécu un certain temps. Elles sont pour la plus grande majorité très jeunes, c’est-à-dire moins de 25 ans.

La régularité des sorties effectuées permet à l’équipe de revoir des personnes qui vivent à Nantes depuis plusieurs années. Pour la majorité, elles sont anglophones. Les Roumaines rencontrées ne parlent, en général, que leur langue maternelle, ce qui rend bien entendu le contact plus difficile.

Les conditions d’existence des personnes rencontrées sont toujours très précaires et la violence toujours présente dans la rue, sous différentes facettes. Après quelques minutes d’échanges, toutes témoignent que l’activité prostitutionnelle ne leur convient pas ; la majo- rité souhaiterait cesser d’être prostituée.

Au cours de ces rencontres, les militant.e.s sont bien accueilli.e.s par les personnes en situation de prostitution, la plupart manifestent une satisfaction d’aller à leur rencontre. C’est l’occasion d’échanger sur les actions mises en place pour elles à la délégation et sur leurs besoins (papiers, alimentation, vestiaire, logement, santé). Suite à ces discussions, certaines poursuivent les échanges dans les permanences d’accueil du mardi après-midi.

Réseaux sociauxFBTweet

Nos vidéos

Vous informer, nous soutenir