Mouvement du Nid

29 septembre 2014

#EnmarcheavecRosen - Blois : rencontre et échanges avec Rosen Hicher

Le groupe de travail « Comprendre le système prostitutionnel pour mieux agir », installé dans le département du Loir-et-Cher depuis 2 ans, accueille Rosen Hicher lors de son passage à Blois. Rendez-vous dans les locaux du Planning Familial pour une rencontre inoubliable avec la co-fondatrice des Survivantes de la prostitution.

une action de la Délégation de l’Indre-et-Loire

Infos pratiques

Lundi 29 septembre 2014, à partir de 18h00
Artemisia / Planning familial du Loir-et-Cher, 28 rue des Écoles, à Blois
Merci de confirmer votre présence auprès du Planning ! Rendez-vous sur sa page ou au 02 54 74 33 41 et par courriel : mfpf.41@wanadoo.fr

Qui est Rosen Hicher ?

Rosen Hicher a survécu à 22 ans de prostitution et milite aujourd’hui pour l’abolition du système prostitueur. Elle se bat pour que chacun regarde enfin en face la violence commise par les "clients" prostitueurs en exigeant et/ou en obtenant un acte prostitutionnel, ainsi que pour que toutes et tous aient un jour réellement le droit de ne pas être prostituées.

Rosen Hicher était de celles que notre société appelle "les indépendantes" parce qu’elles ne sont pas sous la coupe d’un proxénète ou d’une mafia. Elle dit pourtant aujourd’hui : Si j’avais continué, je serai morte.

Elle effectue une marche de 800 kms pour "l’abolition de l’esclavage sexuel », avec ce slogan : permettre aux "clients" de nous acheter, c’est permettre aux proxénètes de nous vendre. Rosen veut mobiliser autour de la proposition de loi de lutte contre le système prostitutionnel, qui doit être débattue au Sénat. Cette proposition de loi a été votée le 4 décembre 2013 par les députés à l’Assemblée Nationale.

La proposition de loi de lutte contre le système prostitutionnel

Un petit rappel de son contenu : renforcer la lutte contre le proxénétisme, supprimer la répression à l’encontre des personnes prostituées, interdire d’exploiter la précarité d’autrui pour lui imposer un acte sexuel par l’argent, responsabiliser les clients en les sanctionnant, et développer la prévention et l’éducation sur ce sujet.

Le 8 juillet 2014, une commission spéciale du Sénat a supprimé le volet "pénalisation du client" et cette proposition de loi tarde à être mise à l’ordre du jour des séances publiques du sénat d’une manière inquiétante.

Rosen Hicher, soutenue par 60 associations de lutte contre les violences faites aux femmes et défendant l’égalité Femmes - Hommes, est partie le 3 septembre 2014 de Saintes, le dernier endroit où elle a été prostituée, pour gagner à Paris, là où elle a été prostituée pour la première fois. Par cette marche, elle veut alerter l’opinion et nos éluEs de l’urgence à mettre un terme à l’esclavage sexuel et à voter cette proposition de loi dans son entier telle qu’elle a été votée à l’Assemblée nationale.

À lire aussi

- 800 kms pour l’abolition

Ce blog a été créé pour soutenir Rosen et prendre de ses nouvelles tout au long de son périple. Vous y trouverez des billets de sa main, une carte des lieux traversés, une revue de presse, les messages de soutien qu’elle reçoit... allez-y pour y ajouter le vôtre et faire un bout de route avec elle !

- Suivons Rosen, en marche pour l’abolition

Aller à pied jusqu’au Sénat, à Paris. Choisir pour étapes les villes où elle a été prostituée. Etre péripatéticienne (au sens philosophique), marcher en pensant et en militant : c’est la décision qu’a prise Rosen, co-fondatrice du mouvement des Survivantes de la prostitution. Une façon de dire à nos éluEs l’urgence de voter la loi sur le système prostitutionnel mais aussi de donner espoir à toutes les personnes ligotées dans la prostitution et qui ne voient pas d’issue.

Réseaux sociauxFBTweet

Nos vidéos