Mouvement du Nid

22 juillet 2010

Franck Ribéry, Karim Benzema... et tous les autres ?

La mise en examen pour “sollicitation de prostituée mineure”, mardi 20 juillet 2010, des footballeurs Frank Ribéry et Karim Benzema, suscite un torrent médiatique où les questions de fond sont absentes.

Le Mouvement du Nid rappelle qu’un grand nombre des personnes qu’il rencontre (plus de 5000 par an dans 33 villes françaises) ont été prostituées dès avant leur majorité. La loi réprimant la “sollicitation d’une prostituée mineure” est peu appliqué : les rares “clients” prostitueurs inquiétés n’ont qu’à feindre la surprise et prétendre ignorer que leur victime n’était pas majeure, pour s’en sortir en toute impunité. À l’inverse, les jeunes filles et garçons prostituéEs sont marginaliséEs et même traitéEs en délinquantEs en application du délit de racolage.

Quel que soit le niveau de contraintes subi par la personne prostituée et l’étendue de son « consentement », de nombreuses recherches ont établi que les rapports sexuels non désirés constituent en soi une violence et entraînent des séquelles graves.

Nous demandons un signal fort des pouvoirs publics : notre pays doit affirmer que la mise à disposition du corps des femmes dans la prostitution est une violence, que la prostitution, plus encore pour des gamines, n’est ni le glamour ni l’émancipation que l’on voudrait nous servir. Et que les clients, de prostituées mineures mais aussi majeures, ne peuvent plus continuer à bénéficier de la complaisance générale.

À cet effet, le Mouvement du Nid prône une vaste campagne de prévention à destination des “clients” prostitueurs, qui doivent prendre conscience de la gravité de leurs actes. À l’exemple de la Suède et de plusieurs autres pays, la France doit prendre un tournant décisif : c’est l’achat de tout acte sexuel qui doit être criminalisé.


À lire sur notre site Prostitutionetsociete.fr : Equipe de France, un scandale, et après ?

Réseaux sociauxFBTweet

Nos vidéos