Mouvement du Nid

France 3 Basse-Normandie, 18/11/2014

L’association Le Nid fait campagne pour la première fois à Caen

Émilie Flahaut

Pour la première fois, l’association le Nid qui lutte contre la prostitution fait une campagne de sensibilisation à Caen. La structure est abolitionniste, elle fait pression pour que le projet de loi qui prévoit la pénalisation des clients soit voté.

une action de la Délégation du Calvados

Acheter du sexe c’est participer à la traite des êtres humains. Être le complice d’un réseau mafieux. Le message est clair. Vous l’avez sans doute déjà lu sur les abribus de Caen. La première campagne du Nid à Caen, l’association qui lutte contre la prostitution, s’affiche sur soixante six panneaux du centre ville du 12 au 19 novembre. "le message que nous souhaiter faire passer avec cette affiche est la complicité des clients dans la violence pratiquée par les réseaux de prostituteurs, majoritairement à l’oeuvre dans la prostitution." précise le mouvement.

Des réseaux mafieux aux ramifications internationales

Il y a les travestis, les roumaines, les africaines. Tous défendent leur territoire âprement....Chaque semaine, les bénévoles partent à leurs rencontre. Ils tentent de créer un climat de confiance avec ces filles paumées, parfois droguées. Les travestis sont toujours près de la gare. Les roumaines arpentent le quai de juillet. Les africaines, les plus nombreuses, ont changé de rive. La municipalité a fait le ménage pour le 70ème anniversaire du Débarquement et les Jeux équestres mondiaux. A pied ou dans leurs camionnettes, les camerounaises et nigériannes attendent maintenant les clients sur la presqu’île, parfois sous le pont de calix dans des endroits très sombres et isolés. On a promis à ces très jeunes filles, une vie meilleure en France et en Europe. A leur arrivée, d’anciennes prostituées, des "mamas", leur ont confisqué leurs papiers et demandé le remboursement du voyage. Des "grands frères" proxénètes rôdent et les surveillent. Au total, les prostituées seraient au nombre de quatre vingts sur l’agglomération caennaise.

Les démantèlements de filières

Le 14 octobre dernier, après plusieurs semaines d’enquête menée par la juridiction inter-spécialisée de Rennes, des interpellations ont eu lieu près du port. Une dizaine de personnes, dont des prostituées et des "mamas", intermédiaires entre les têtes de réseau et les prostituées, ont été arrêtées. Six personnes dont quatre femmes sont actuellement en préventive. Cette enquête vise un réseau international. Des arrestations ont également eu lieu à Rouen, en région parisienne et en Allemagne.

La loi contre la prostitution

Le mouvement du Nid Calvados a écrit récemment aux trois sénateurs du département pour qu’ils votent la proposition de loi renforçant la lutte contre le système prostitutionnel. Ce texte prévoit le renforcement de la lutte contre le proxénétisme, une aide aux victimes et le développement d’alternatives à la prostitution. Il a été adopté en première lecture à l’Assemblée Nationale, il y a un an, en décembre 2013. Son examen n’est toujours pas inscrit au calendrier du Palais du Luxembourg. La commission sénatoriale chargée de l’étudier a même supprimé l’article 16 qui prévoit la pénalisation des clients et l’instauration d’une amende de 1500 euros. Les sénateurs estiment que pénaliser les clients serait peu efficace pour lutter contre les réseaux de traite et risquerait d’être contre-productif. Jean-Pierre Godefroy,sénateur de la Manche et président socialiste de la commission a souligné l’incohérence d’un texte qui continuerait à autoriser la prostitution mais qui en punirait l’accès.

Soirée ciné-débat

Le jeudi 20 novembre,à 20 heures 30, un documentaire "l’imposture-la prostitution mise à nue" d’Eve Lamont sera projeté à l’amphitheâtre Tocqueville, campus1 de l’université de Caen. Cette diffusion sera suivie d’un débat avec Laurence Noëlle, Cette survivante de la prostitution combat aujourd’hui activement le trafic de la traite à des fins d’exploitation sexuelle. Elle est aussi l’auteure de "Renaître de ses hontes", paru en 2013 chez Le Passeur Éditions.

Réseaux sociauxFBTweet

Nos vidéos