Mouvement du Nid

Le logement, une clé de la sortie de prostitution

En 2018, à Toulouse, l’équipe a accompagné en majorité des femmes nigérianes, les autres venant des pays d’Europe de l’Est, au fil de pas moins de 49 permanences d’accueil.

une action de la Délégation de la Haute-Garonne

En septembre 2018, la délégation a reçu l’agrément de la préfecture pour la mise en place et le suivi de parcours de sortie (PSP). Une jeune femme nigériane souhaitant se lancer dans un PSP a été présentée par l’équipe dès son agrément et a été acceptée. Les progrès ont été décisifs : accès à un hébergement autonome, mise en place de cours de français intensif et d’un suivi par la mission locale pour la rédaction d’un CV et la recherche d’emploi-formation.

Ce cas emblématique démontre bien la pertinence du dispositif du PSP pour l’accompagnement des victimes de prostitution.

En dehors des PSP, l’accompagnement prend diverses formes, au fil des 49 permanences dispensées. L’équipe a orienté et accompagné des personnes pour l’accès aux soins et à la contraception (une trentaine de démarches) et instruit une vingtaine de dossiers de demande de CMU et AME ; les demandes d’asile et le droit au séjour ont représenté une cinquantaine de démarches ; enfin, la délégation a aidé plusieurs dizaines de per- sonnes à résoudre des difficultés dans l’accès au droit et à la justice, aux services de base (compte bancaire...), à l’emploi et à la formation, à l’hébergement d’urgence et au logement.

Au quotidien, même pour les personnes en situation régulière, l’hébergement est un souci constant. La délégation a monté un partenariat avec Welcome Toulouse, réseau d’hospitalité pour les demandeurs d’asile en situation régulière, à même de faciliter des solutions d’hébergement temporaire. Une jeune femme suivie l’a déjà intégré.

Photo by mvp on Unsplash.

Réseaux sociauxFBTweet

Nos vidéos

Vous informer, nous soutenir