Mouvement du Nid

2 décembre 2008

Les associations demandent un plan d’action sur 3 ans

« Dignité et valeur de la personne humaine » : Devrons-nous attendre encore 60 ans pour que ces valeurs soient enfin mises en oeuvre au coeur de politiques publiques cohérentes en matière de prostitution ?

Aujourd’hui sonne le lancement officiel d’une année de mobilisation collective pour l’élaboration d’une stratégie publique, globale et cohérente, posant les bases d’une société sans prostitution.

À l’heure de l’hypersexualisation de la société, la prostitution se banalise en particulier chez les jeunes, facilitée par le biais d’Internet. Pour alimenter cet essor, les trafics explosent. Dans une politique volontariste de lutte contre le système, les pays européens comme la Suède, le Royaume-Uni et la Norvège envisagent ou mettent en place des mesures de pénalisation des clients. En s’attaquant à la demande, ces gouvernements portent un coup aux profits engrangés par les proxénètes. On sait aujourd’hui que ces profits rivalisent avec ceux des trafics de drogue et d’armes qu’ils contribuent à financer.

Dans ce contexte, du 2 décembre 2008 au 2 décembre 2009, l’Amicale du Nid, la Fondation Scelles et le Mouvement du Nid unissent leurs efforts autour du 60ème anniversaire de la Convention des Nations Unies pour la répression de la traite des êtres humains et de l’exploitation de la prostitution d’autrui.

Cette année de mobilisation collective visera à :
- Évaluer la mise en oeuvre de l’engagement abolitionniste français,
- Sensibiliser le grand public à la réalité destructrice du système prostitutionnel,
- Exiger de l’Etat l’élaboration d’une stratégie globale et cohérente en matière de prostitution sur trois ans. Elle devra prendre en compte l’impératif de la dissuasion en complément de la sensibilisation.

À l’occasion de cette conférence de presse, les trois associations présenteront les bases de leur stratégie d’action, les outils de sensibilisation qu’elles comptent développer. Elles présenteront également les initiatives qui ponctueront cette année de mobilisation ouverte à toutes celles et ceux qui partagent ce projet humaniste pour les personnes prostituées et contre le système prostitutionnel.

Une exigence : mettre en oeuvre les engagements de la France

En adoptant le 2 décembre 1949 la Convention pour la répression de la traite des êtres humains et de l’exploitation de la prostitution d’autrui, les Nations Unies affirmaient solennellement que la prostitution et la traite des êtres humains « sont incompatibles avec la dignité et la valeur de la personne humaine ».

Soixante ans après l’adoption de cette convention ratifiée par la France en 1960, nos associations dénoncent le reniement croissant de l’esprit et des dispositions de cet engagement abolitionniste.

Le maintien du délit de racolage actif et le rétablissement du délit de racolage passif, la faiblesse des moyens de prévention et d’alternatives à la prostitution, l’absence de politiques résolues et de campagnes publiques en direction des clients, l’imposition des revenus de la prostitution et les nombreuses atteintes aux droits des personnes victimes de proxénétisme et de traite des êtres humains sont autant d’atteintes à l’engagement abolitionniste français et entretiennent un système d’exploitation pourtant qualifié d’ «  incompatible avec la dignité et la valeur de la personne humaine  ».

Les associations se donnent un an pour non seulement souligner ces incohérences et leurs conséquences humaines dramatiques mais aussi convaincre les responsables politiques de tout bord de la nécessité d’élaborer un plan d’action concret et détaillé visant à mettre en oeuvre un projet de société cohérent et respectueux des valeurs de dignité et de valeur de la personne humaine.

2 décembre 2008 : Lancement officiel d’une année de mobilisation collective pour l’élaboration d’une stratégie publique, globale et cohérente, posant les bases d’une société sans prostitution.

Conférence de presse
Mardi 2 Décembre à 10h00
Amicale du Nid
21 rue du Château d’Eau
75010 Paris

Contact pour le Mouvement du Nid :
Mouvement du Nid
Samuel Prieur
Coordinateur National
coordination@mouvementdunid.org
Tel : 01 42 70 92 40

Réseaux sociauxFBTweet

Nos vidéos