Mouvement du Nid

Numéro 172 / janvier - mars 2011

Dossier : Compagnes de route
Elles sont romancières, essayistes, et n’ont pas pu ignorer la question de la prostitution même si elles n’en sont pas des "spécialistes". Nous les avons choisies pour leurs qualités littéraires, pour leur franc-parler, en picorant librement dans leurs textes.

Éditorial

Question de vie... ou de mort ?

Tout devrait nous conduire à l’optimisme. Après des décennies de combat obscur, nous voyons nos idées gagner du terrain (...) Dynamisme retrouvé et vigueur des idées ne peuvent, en théorie, que porter les projets d’avenir.

Aussi, leur sabotage orchestré a-t-il le don de nous mettre en colère : subventions réduites comme peau de chagrin, fermeture de centres d’accueil d’importance vitale, associations exsangues (...) C’est toute l’action de terrain et l’accueil des personnes qui sont en péril. Vilaine ironie du sort si l’on songe que c’est ce travail même qui a nourri la ré ?exion des politiques et permis l’essor de nos convictions…

Témoignage

Sortir des sables mouvants

Je n’osais pas prévenir la police car j’avais peur qu’on me condamne pour prostitution, et j’avais surtout terriblement honte d’être tombée dans le piège, d’avoir eu envie de cet argent.

Actu France

- Un rapport parlementaire préconise la pénalisation des "clients" de prostituées

Un point sur la publication du rapport de la mission parlementaire d’information sur la prostitution en France.

Sur ce sujet, les articles disponibles sur ce site :
Rapport parlementaire sur la prostitution, une première piqure de rappel
Un crève-cœur, le maintien de la pénalisation du racolage
30 propositions novatrices pour refonder les politiques publiques face au système prostitutionnel
Mission parlementaire d’information sur la prostitution : premiers échos encourageants !

Actu Internationale

Les derniers rebondissements du projet de "bordel associatif" liégeois... à lire aussi sur ce site : Liège, projet "Isatis" : pour la commission « Femmes et Ville », c’est non

Selon une stratégie déjà observée dans d’autres secteurs mafieux tel que le trafic de stupéfiants, chaque m2 des environs devient une tête de gondole disponible pour le placement des "produits". Une fois réglée la question des « clients » aisés, orientés vers les bordels relookés en boîtes de nuit, restait aux proxénètes à trouver un nouveau débouché grâce à la mise en prostitution de femmes au bord des routes.

On ne peut que relever le fait que cette "prime" toute particulière ait été attribuée dans un pays où le proxénétisme est légalisé et le recours à la prostitution, banalisé. Est-il déplacé de soupçonner un rapport de cause à effet entre la légitimation incessante des prostitueurs et des proxénètes, et ce faits-divers, exemple chimiquement pur de domination sexiste ?

Prévention

Un livre qui est une véritable boîte à outils : ultra-pratique, fourmillant de situations concrètes, il ne fait pas pour autant l’impasse sur les débats de fond et le positionnement éthique.

Actu rencontre

La prostitution est par nature un contrat de dépendance, déséquilibré.

Éclairage

Chargée de cours en sciences politiques à Paris Dauphine, Irène Pereira est une chercheuse engagée. Féministe, anarchiste, syndicaliste, elle a abordé le thème de la prostitution à la librairie Barricade, à Liège, le 22 février 2011. Nous proposons ici l’essentiel de la réflexion qu’elle a livrée à cette occasion : un point de vue original autour de la question du travail et du loisir.

Pour nous, les moulinets de M. Caubère sont un peu le chant du cygne. Être prostitueur, camoufler sous un amas de justifications son attachement au droit de cuissage, est déjà devenu ringard. Et ce n’est qu’un début.

Dossier

Compagnes de route

Elles sont romancières, essayistes, et n’ont pas pu ignorer la question de la prostitution même si elles n’en sont pas des "spécialistes". Nous les avons choisies pour leurs qualités littéraires, pour leur franc-parler, en picorant librement dans leurs textes.

Publiés entre 1949 et 2003, ces coups de gueule restent hélas d’actualité. On remarquera qu’ils sont tous nés sous la plume de résistantes qui ne s’accommodent pas de l’ordre sexiste établi, et partant, de l’existence de la prostitution et du mépris qui pèse sur les femmes prostituées. Les relire est toni ?ant. Pourquoi s’en priver ?

Simone de Beauvoir (Le deuxième sexe, 1949) / Benoîte Groult (préface à la Dérobade, 1976) / Annie Mignard (Propos élémentaires sur la prostitution, 1976) / Nancy Huston (Mosaïques de la pornographie, 1982, et Il y a deux ans, disparaissait une fille de joie, 2011) / Isabelle Alonso (Et encore, j’me retiens, 1995) / Geneviève Brisac, Marie Desplechin et Annie Ernaux (Au vrai chic féministe, 2003)

Des extraits des textes originaux et une bibliographie

Initiatives

Cultures

  • Films

Vivre sa vie, de Jean-Luc Godard.
Sucker Punch, de Zack Snyder.

  • Livres

Enquête sur l’esclavage sexuel dans le monde, de Lydia Cacho.

Réseaux sociauxFBTweet

Nos vidéos