Mouvement du Nid

12 juin 2015

PPL : Le Mouvement du Nid salue une révolution des politiques publiques en matière de prostitution !

communiqué de presse du Mouvement du Nid - France

Inversion de la charge pénale des personnes prostituées vers les clients, renforcement des droits des victimes, y compris étrangères, politique de sortie de la prostitution : ce vendredi 12 juin 2015, l’Assemblée nationale a confirmé son engagement pour une véritable révolution des politiques publiques en matière de prostitution.

Présent depuis plusieurs décennies dans 30 départements français, auprès de 5000 personnes prostituées, le Mouvement du Nid milite pour une profonde refonte des politiques publiques en matière de prostitution. La prostitution, ce sont avant tout des hommes qui exploitent la précarité des personnes prostituées pour leur imposer un acte sexuel par l’argent. En rétablissant cette dimension dans la proposition de loi, en abrogeant le délit de racolage, les députéEs affirment qu’il est temps de mettre fin à la répression des victimes et à l’impunité des clients, a déclaré Grégoire Théry, Secrétaire général du Mouvement du Nid.

Les députéEs françaisEs ont saisi ce vendredi 12 juin 2015 cette occasion historique de faire avancer une loi révolutionnaire qui :

- met fin à 76 ans de répression infondée des personnes prostituées au titre du délit de racolage ;
- engage pour la première fois la responsabilité pénale des clients de la prostitution dont la demande croissante nourrit la traite des êtres humains, spécialement des femmes, dans le monde entier ;
- met en place une politique assumée d’accompagnement vers la sortie de la prostitution ;
- étend considérablement les droits des victimes de proxénétisme et de traite des êtres humains, y compris pour les personnes étrangères ;
- supprime la conditionnalité de l’octroi d’un titre de séjour de protection à l’obligation de dénoncer les réseaux de proxénétisme et de traite des êtres humains.

Après avoir affirmé à l’unanimité que le système prostitutionnel était une violence sexiste et sexuelle et faisait obstacle à l’égalité entre les femmes et les hommes, les députéEs ont fait de ces principes la base de politiques publiques cohérentes, a renchéri Claire Quidet, porte-parole de l’association.

Un mouvement de société en faveur de l’abolition du système prostitutionnel

Les mouvements de jeunesse progressistes, des collectifs prestigieux de médecins, de magistratEs et avocatEs, plus de 200 maires et conseillerEs municipaux mais aussi de très nombreux responsables politiques de tous bords partagent aujourd’hui notre conviction que la prostitution est avant tout une exploitation injuste des plus précaires et des plus discriminés, la société est donc prête à soutenir les victimes du système prostitutionnel et à lutter contre ceux qui les exploitent, explique Jacques Hamon, président du Mouvement du Nid.

Contacts Presse :

Mouvement du Nid – France : 01.42.70.77.79

Grégoire Théry, Secrétaire général : 0032 496 21 64 66

Réseaux sociauxFBTweet

Nos vidéos