Mouvement du Nid

Clichy, le 18 novembre 2015

PPL prostitution : Les sénateurs Républicains refusent d’acter l’abrogation du délit de racolage, le dernier mot est donné à l’Assemblée nationale !

A l’occasion de la Commission Mixte Paritaire réunissant mercredi 18 novembre sept parlementaires de chaque assemblée, les sénateurs et sénatrices Républicains ont refusé d’adopter un texte sans maintien du délit de racolage. Le délit de racolage avait pourtant été abrogé le 14 octobre au Sénat par une majorité d’éluEs. En conséquence, le président de la CMP, Guy Geoffroy (député LR), a pris acte de l’impossibilité d’un consensus en CMP.

Le dernier mot sera donc donné à l’Assemblée nationale, pour l’adoption d’un texte global incluant l’inversion de la charge pénale des personnes prostituées vers les "clients" prostitueurs.

Tout en saluant la perspective d’une adoption rapide de la loi, ouverte par l’échec de la CMP et l’engagement de la procédure du « dernier mot », le Mouvement du Nid regrette que la majorité transpartisane établie à l’Assemblée nationale n’ait pas pu être reproduite au Sénat. En refusant d’endosser l’abrogation du délit de racolage, la majorité LR au Sénat s’exclue elle-même du vote d’une loi historique qui offre enfin protection et alternatives aux personnes prostituées tout en sanctionnant ceux qui les exploitent financièrement et sexuellement a déclaré Grégoire Théry, Secrétaire général du Mouvement du Nid.

Réseaux sociauxFBTweet

Nos vidéos