Mouvement du Nid

11 février 2010

Politiques publiques et prostitution : construire un avenir pour l’abolitionnisme !

Le Mouvement du Nid a présenté le 11 février 2010 à l’Assemblée Nationale les conclusions de son évaluation nationale des politiques publiques en matière de prostitution.

Lire notre compte rendu : Orléans accueille "Au bout de la nuit" et nos recommandations

Le jeudi 11 février 2010 de 09 h 00 à 17 h 00
à l’Assemblée Nationale - Salle 6217
126 rue de l’Université - 75007 Paris

Notre colloque est co-porté par dix-sept associations (à ce jour) :

Association Française des Femmes Diplômées des Universités (AFFDU) - Centre National d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CNIDFF) - Coalition Against Trafficking in Women (CATW Europe) - Collectif Féministe Rupture - Comité Permanent de Liaison des associations abolitionnistes (CPL) - Coordination Française pour le Lobby Européen des Femmes (CLEF) - Coordination Française de la Marche Mondiale des Femmes - Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle (CLES, Québec) - Elu-es Contre les Violences Faites aux Femmes (ECVF) - Fédération Nationale Solidarité Femmes (FNSF) - Femmes Solidaires - Fondation Scelles - Le Cri - Mouvement du Nid - Mouvement Jeunes Femmes - Réseau pour l’autonomie des femmes immigrées et réfugiées (Rajfire) - Regards de Femmes - SOS Sexisme

Programme

- 09 h 00 • Accueil

Bernard Lemettre, Président du Mouvement du Nid ;
UnE représentantE du Gouvernement ;
UnE députéE socialiste ;
Jean-Marie Rouart, Romancier, essayiste, chroniqueur, membre de l’Académie française

- 09 h 30 • Expression collective d’un front de refus du système
prostitutionnel

- Sylviane Agacinski, philosophe

- Michèle Vianès, présidente de Regards de Femmes

- Jean-Marie Rouart, romancier, essayiste, chroniqueur, membre de l’Académie française

- Judith Trinquart, médecin généraliste et de santé publique, auteure d’une thèse sur la prostitution

- Jacqueline Pénit, commission « femmes, genre et mondialisation » d’ATTAC

- Nicole Savy, groupe de travail « Egalité femmes-hommes, les droits des femmes », membre du Comité central de la Ligue des Droits de l’Homme (LDH)

- Elisabeth Claude, syndicat SUD

- Patric Jean, cinéaste, réalisateur de La Domination Masculine

- Marie Vermeiren, féministe, réalisatrice du film Pas à vendre

- 10 h 30 • Bilan de l’évaluation nationale des politiques publiques
françaises en matière de prostitution
réalisée en 2009 par le
Mouvement du Nid

Grégoire Théry, Secrétaire général du Mouvement du Nid

- 11 h 00 • Projection d’extraits du film « Pas à vendre » de Marie Vermeiren

- 11 h 15 • Remise officielle des 10 recommandations abolitionnistes
fondamentales aux responsables politiques et gouvernementaux

- 11 h 30 • Table-ronde : réactions des élus et représentant-e-s du
Gouvernement
aux recommandations formulées

13 h 00 • Déjeuner

14 h 00 • Réunion des associations abolitionnistes : réflexions sur les
enjeux et stratégies abolitionnistes à travers le monde

- Malka Marcovich, directrice pour l’Europe de la CATW (Coalition contre le trafic des femmes), historienne

- Julie Bindel, auteure, journaliste et co-fondatrice de Justice For Women

- Michèle Loup, conseillère régionale Ile-de-France, présidente de Élu-e-s contre les Violences faites aux Femmes (EFCV) ;

- Asuncion Miura, ancienne déléguée aux Droits des femmes à la Mairie de Madrid ;

- Philippe Scelles, président de la Fondation Scelles ;

- Katherine Hébert-Metthé, membre de la Concertation des Luttes contre l’Exploitation Sexuelle, Québec

Programme non définitif, susceptible d’être modifié.

Le contexte

Ce bilan national vient conclure la série de 6 colloques nationaux décentralisés organisés sur les thématiques suivantes :

- « Proxénétisme sans frontière : réagir ou laisser faire ? » (Lille, 15 mai 2009).

- « Personnes prostituées étrangères, immigrées clandestines ou victimes de réseaux ? » (Metz, 25 septembre 2009).

- « Prostitution, la réinsertion en danger ? » (Tours, 16 octobre 2009).

- « Prostitution et commerce du sexe : prévenir ou laisser faire ? » (Rennes, 22 octobre 2009).

- « Abrogation citoyenne du délit de racolage. » (Lyon, 6 novembre 2009).

- « La prostitution, un job comme un autre ? » (Montpellier, 17 novembre 2009).

Présent au quotidien auprès de 5 000 personnes prostituées dans plus de 30 villes françaises, le Mouvement du Nid insistera sur les profondes incohérences caractérisant aujourd’hui les politiques publiques en la matière et dévoilera les grandes lignes et principales mesures de ce qui pourrait être une stratégie globale et respectueuse de l’engagement abolitionniste français en matière de prostitution.

Ce travail de restitution aura à cet égard une valeur symbolique importante puisqu’il s’incrira dans la célébration du 60ème anniversaire de l’adoption par l’Assemblée Générale des Nations Unies de la Convention pour la répression de la traite des êtres humains et de l’exploitation de la
prostitution d’autrui.

Nos objectifs

Le Mouvement du Nid et ses partenaires rappelleront notamment à l’occasion de cette journée que le système prostitutionnel :

- Porte atteinte à la dignité de la personne et à son intégrité et viole les principes bioéthiques en mettant le corps humain et la sexualité dans le champ du marché.

- Perpétue, dans la continuité du droit de cuissage et du viol, la mise à disposition du corps des femmes, des enfants, et dans une moindre mesure, des hommes, au profit d’un prétendu « besoin sexuel irrépressible » masculin.

- Est une entreprise commerciale fondée sur différents modes de domination (des hommes sur les femmes, du Nord sur le Sud, des riches sur les pauvres) et sur l’absence de réciprocité du désir sexuel, dont les conséquences sur la santé physique et psychologique des personnes prostituées sont terriblement destructrices.

Nos propositions alternatives

- Le renforcement de la lutte contre toutes les formes de proxénétisme.

- La suppression de toute mesure répressive envers les personnes prostituées et notamment l’abrogation du délit de racolage.

- L’interdiction de l’achat de tout acte sexuel.

- La mise en œuvre de politiques crédibles d’alternatives à la prostitution pour toutes les personnes désirant quitter l’enfermement prostitutionnel.

- La mise en place de politiques de prévention de la prostitution et d’éducation à une sexualité respectueuse d’autrui.

- La suppression de l’imposition des revenus des personnes prostituées au titre des bénéfices non commerciaux.

- La suppression de la conditionnalité de l’octroi du titre de séjour aux personnes prostituées étrangères.

- La mise en place de politiques de prévention de la prostitution et d’éducation à une sexualité respectueuse d’autrui.

PDF - 877.1 ko

Dossier de presse - Politiques publiques et prostitution : construire un avenir pour l’abolitionnisme !

PDF - 355.4 ko

Programme Politiques publiques et prostitution : construire un avenir pour l’abolitionnisme !

Réseaux sociauxFBTweet

Nos vidéos