Mouvement du Nid

20 et 21 décembre 2008

Une "aventure théâtrale" à Clermont-Ferrand : vivre "Un autre jour"

Le Théâtre de la Goutte d’Eau d’Issoire a offert à une centaine de personnes rassemblées à l’appel de la délégation de Clermont-Ferrand l’ultime représentation de "Un Autre Jour", une pièce qui a rencontré en 24 éditions 2500 spectateurs enthousiastes.

une action de la Délégation du Puy-de-Dôme

Ces spectacteurs, et parmi eux, les militantEs de la Délégation du Mouvement du Nid du Puy de Dôme, ont pu prendre plaisir à voir évoluer avec bonheur ces comédiens amateurs, qui ont accompli une performance théâtrale digne de professionnels.

Le public a pu discuter avec les comédiens et la délégation, puis emporter de la documentation diverse pour nourrir et prolonger la réflexion engagée grâce à la pièce de théâtre, dont le titre, "Un autre jour" porte en lui-même un magnifique signe d’espoir...

La symbolique du 60ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme était bien présente ce soir-là, et elle s’est poursuivie durant le week-end des 20 et 21 décembre, au cours de deux concerts d’un chœur pour les droits humains.

Environ 400 choristes et 50 musiciens de l’ensemble vocal de La Viva, dont le chef de chœur a mis en musique la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, pour le grand bonheur des auditeurs. De plus, à l’entracte et à la fin du concert le public est venu rencontrer les associations présentes, dont le Mouvement du Nid. Documentation, explications, coordonnées ont été données dans un climat ouvert et convivial et nous avons pu constater un fois de plus l’utilité de notre présence pour nous faire connaître toujours d’avantage.

Un Autre Jour

Voici très brièvement un résumé de cette pièce de théâtre.

Grâce au théâtre de la Goutte d’Eau d’Issoire nous avons côtoyé le trottoir montmartrois en été 1939, en compagnie de Ginette, La muette, Rita et leur meneuse : La Baronne. N’oublions pas les “clients” bien sûr et leur souteneur pas toujours facile.

Et puis, au fil du temps, des déchirements, des chansons de l’époque, on se prend à penser que tout semble pouvoir arriver, car n’est définitivement mort, parce qu’il peut toujours naître … un autre jour.

Cette création est servie par des comédiens fondus dans leur personnage, en osmose extraordinaire avec leurs convictions... qui sont aussi celles du Mouvement du Nid.

Tout comme nous ils sont persuadés que tout espoir est permis et qu’à l’issue des pires situations peut se lever … un autre jour.

Beau clin d’œil en ce temps de commémoration du 60ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Réseaux sociauxFBTweet

Nos vidéos