«Aidant sexuel» pour les personnes handicapées. L’offensive se précise

892

Alors qu’un député UMP, Jean-François Chossy, prépare une proposition de loi visant à créer en France un statut « d’aidant sexuel », l’offensive des associations et de certains experts qui s’y montrent favorables ne faiblit pas. Le 26 novembre 2010, s’est ainsi tenue à la Mairie de Paris un colloque intitulé Handicap, affectivité, sexualité, dignité, organisé par Véronique Dubarry, adjointe au Maire de Paris en charge des personnes en situation de handicap, et Ryadh Sallem, président de l’association CQFD. L’occasion, pour de nombreuses associations féministes, groupées derrière FDFA, association de femmes handicapées, d’exprimer leur inquiétude et d’alerter les participant-e-s.

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner
Article précédentProstitution, une violence sans nom
Article suivant« Clients » de la prostitution : la fin de l’aveuglement français ?
Journaliste indépendante, ancienne membre de l’Observatoire de la Parité entre les femmes et les hommes, elle recueille depuis des années des témoignages de personnes prostituées. Elle a publié plusieurs livres, notamment Prostitution, une guerre contre les femmes (Syllepse, 2015) et en collaboration avec le sociologue Saïd Bouamama, Les clients de la prostitution, l’enquête (Presses de la Renaissance, 2006). Autrice de nombreux articles, elle a collaboré au Dictionnaire Critique du Féminisme et au Livre noir de la condition des femmes.