Témoignages

Qui peut le mieux exprimer les réalités du système prostitutionnel, sinon les personnes prostituées elles-mêmes ? Si vous souhaitez témoigner, contactez-nous !

Tima : « j’aurais préféré mendier, ou mourir, plutôt que de revivre ça »

Témoignage de Tima, dont le parcours montre l’importance vitale du réseau associatif et le bien fondé des parcours de sortie de prostitution.

Madeleine : « aujourd’hui, je vis sans peur »

Madeleine est gaie, volubile et rit beaucoup. De 2012 à 2019, elle a connu la prostitution pour survivre et financer les études de ses...
roxane-18-mois

Roxane : « je vais mieux, mais l’après, c’est compliqué » !

Roxane revient sur son parcours après la sortie prostitution, 18 mois après son premier témoignage

Magali : j’ai l’impression d’avoir un tatouage invisible sur le visage

Magali a passé quatre ans dans un bar belge (bordel). Elle a aujourd’hui quitté la prostitution. Alors qu’elle s’est insérée dans la vie professionnelle,...

Emile : « Dans la prostitution, j’étais dans une autre réalité ».

Emile a connu la prostitution dans le milieu gay parisien. Son histoire évoque le mouvement de témoignages #metoogay et sa reconstruction

« Je suis Stéphanie, Clarissa n’existe plus »

En l’espace d’un an, Stéphanie a soulevé des montagnes. Si elle a accepté de nous livrer la « saison 2 » de son témoignage, c’est pour dire à d’autres, haut et fort, que c’est possible...

« Pendant 2 ans, mon avocat m’a imposé des rapports sexuels »

Nezha, qui a subi violence conjugale, violence prostitutionnelle puis viols et attouchements de la part de son avocat, se demande si elle sera un jour reconnue comme victime.

Melanie : « Au Carlton, nous avons été projetées en pleine lumière »

Mélanie était partie civile au procès duCarlton à Lille, aux côtés de trois autres jeunes femmes. Depuis 2015, elle se bat pour retrouver une vie normale. Mais les traumatismes ont été tels que la reconstruction est difficile.

Roxane : J’ai tout arrêté. Tout sauf la parole et l’écriture.

J’ai arrêté en août 2019. Ça a duré deux ans. Il fallait que je parle de tout ça. Je crois au témoignage. Dire. Parler. Écrire.

Stéphanie  : «  Quand j’entends parler de travail du sexe, je suis hors...

Pas d’enfance, une jeunesse fracassée par les violences de «  compagnons  » et de «  clients  ». Stéphanie a connu la prostitution de 2014 à 2016  : deux années qui lui ont laissé des cauchemars… et un surendettement.  Aujourd’hui, à 27 ans, elle sort de la culpabilité et réapprend tout avec un plaisir neuf. Une belle victoire, conquise de haute lutte.
6,542Abonné·e·sJ'aime
933Abonné·e·sSuivre
4,694Abonné·e·sSuivre
4,140Abonné·e·sS'abonner