Témoignages

Qui peut le mieux exprimer les réalités du système prostitutionnel, sinon les personnes prostituées elles-mêmes ? Si vous souhaitez témoigner, contactez-nous !

Rosen : Je me suis autodétruite. Si j’avais continué, je serais morte

Rosen a longtemps défendu l’idée d’un statut et cru en la nécessité de rouvrir des maisons closes. Aujourd’hui, elle se bat aux côtés du Mouvement du Nid pour la pénalisation des « clients ». Elle raconte son long cheminement et revient sur l’arme de destruction qu'est la prostitution, en particulier sur le plan de la santé.

Monika : Les clients, on leur dit les choses qu’ils ont envie d’entendre

Monika est française. Elle a été placée en foyer à l'âge de 14 ans et a fait une tentative de suicide. Endettée, elle s'est liée d'amitié avec une voisine, Mona, qui lui fait rencontrer la gérante d'un bar.

Extraits : Elles et ils parlent des « clients »

Elles -- et ils, aussi -- nous parlent des "clients". Le rapport de pouvoir, la jouissance de disposer de l'autre, le mépris qui n'est jamais loin, la violence même... Un envers du décor que la société ne souhaite pas entendre, elle qui préfère voir dans le recours aux personnes prostituées une prétendue soupape de sécurité ou un acte anodin.

Spécial n°200 : 70 ans de témoignages

Depuis 1951, date de parution de la première revue du Mouvement du Nid, nous donnons une place essentielle à  la parole des personnes prostituées : des femmes en majorité, mais aussi des hommes, qui ont en général fait la démarche de nous contacter, poussé.e.s par le désir profond de changer de vie, d'échapper à  l'enfermement ; des personnes dont la force, la volonté, la résistance sont souvent étonnantes. Il était donc logique que nous ouvrions le numéro 200 de la revue, consacré entièrement au Mouvement du Nid, par des extraits de leurs témoignages.

Maïté Lønne : « Les femmes et les enfants ne sont pas des articles que...

Ce témoignage est le texte de l’intervention de Maïté Lønne, survivante de l’exploitation sexuelle, lors de l’événement organisé le 23 novembre 2018 à Paris...
mouvement du nid

Gisèle : « La prostitution, c’est pire que si j’avais fait de la prison »

Gisèle, qui est sortie de la prostitution depuis plus de 15 ans, estime que sa vie est un « total gâchis ». Son passé continue à...

Laurence : Renaître de ses hontes.

Merci à Laurence pour cet entretien accordé à la parution de son livre, Renaître de ses hontes.

Paule : Ce qui me dégoûte, c’est tous ces gens qui sont pour la...

Paule a commencé à se prostituer à 20 ans. Plusieurs années après, elle a pu arrêter. Mais à quel prix... Histoire d'une vie.

Fiona : un témoignage lu par la comédienne Éva Darlan

Le 13 avril 2013, 55 associations, des personnalités et 500 participantEs s'unissent à Paris pour revendiquer l'abolition citoyenne du système prostitueur. Au cours de la journée, la comédienne Éva Darlan a donné la lecture du témoignage de Fiona, paru dans Prostitution et Société.

Eudoxie : Tous les jours, je suis abattue…

Nous avons reçu ce texte de la part d'une jeune femme qui fut accompagnée par la délégation du Mouvement du Nid[Le Mouvement du Nid est l'éditeur de cette revue et de ce présent site. [Cliquez ici pour en savoir plus.]] du Nord-Pas-de-Calais, après avoir été prostituée dans des bordels de Belgique.
Aujourd'hui, elle prépare un livre, et nous sommes très fiers de publier cette tribune intitulée : "De l'abattage des animaux à l'abattage des putes, il n'y a qu'un pas. (Ou pourquoi une prostituée a fait le choix de devenir végétarienne)".
6,542Abonné·e·sJ'aime
933Abonné·e·sSuivre
4,694Abonné·e·sSuivre
4,140Abonné·e·sS'abonner