16 affiches pour que tous et toutes soient égales !

45

Des porcs perchés sur un billet de banque : la représentation des prostitueurs dans l’exposition « L’égalité, c’est pas sorcier » est impertinente mais résolue, à l’image de cette exposition qui aborde liberté sexuelle, parité, égalité professionnelle et… grammaire.

Pour chacune des thématiques, le dispositif est le même : un « triptyque » composé de deux images frappantes et d’un texte explicatif riche d’informations. Une idée reçue – la prostitution est un métier comme un autre, la femme est douée pour gérer la maison… – est à chaque fois battue en brèche, à travers l’humour des dessins et la qualité des textes.

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner

Cette expo a une place toute trouvée au sein des lieux de sociabilisation : écoles, bibliothèques, centres sociaux…

L’exposition « L’égalité, c’est pas sorcier », produite par l’association du même nom, n’est pas sa seule initiative. Au printemps 2011, rejointe par « La ligue de l’enseignement », « Le Monde selon les femmes » et « Femmes Solidaires », elle a initié un débat original et poétique sur la langue française, invitant à signer une pétition pour que le masculin ne l’emporte plus sur le féminin ; cette règle, récente au regard de l’histoire de notre langue (18ème siècle) pourrait disparaître au profit de l’ancien usage : la règle de proximité, qui permet d’accorder un participe passé ou un adjectif se rapportant à plusieurs noms avec le nom le plus proche, qu’il soit féminin ou masculin : Que les hommes et les femmes soient égales ! Un rêve grammatical qui viendrait, souhaitons-le, couronner tous les autres…

Pour toute information et se procurer l’exposition, http://www.legalite.org/

07 86 66 29 48 et legalite@cpassorcier.org

Signer la pétition : Que les hommes et les femmes soient belles