Clients, rhabillez-vous, acheter du sexe est désormais interdit

39

Le message ne tourne pas autour du pot, comme en témoigne le pantalon tombé sur les chaussures. Lancée le 18 octobre 2016 pour la journée européenne de lutte contre la traite des êtres humains, cette nouvelle campagne d’information fait suite au travail de sensibilisation engagé par le Ministère en charge des droits des femmes à  l’occasion de l’Euro 2016 : Le prix d’une passe n’est pas celui que tu crois.

Il s’agit d’informer le grand public du fait que l’achat d’acte sexuel constitue désormais une infraction punie d’une sanction (1500 € d’amende, 3750 € en cas de récidive).

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner

La campagne, entièrement et librement téléchargeable sur le site du Ministère de la Famille, de l’Enfance et des Droits des Femmes, se compose d’une affiche et de trois visuels supplémentaires. Cliquez sur les vignettes ci-dessous pour les découvrir.

Article précédentJournée de la Solidarité à Montpellier
Article suivantClémence :  » J’ai quitté un rôle pour prendre enfin ma place. »
Claudine Legardinier
Journaliste indépendante, ancienne membre de l’Observatoire de la Parité entre les femmes et les hommes, elle recueille depuis des années des témoignages de personnes prostituées. Elle a publié plusieurs livres, notamment Prostitution, une guerre contre les femmes (Syllepse, 2015) et en collaboration avec le sociologue Saïd Bouamama, Les clients de la prostitution, l’enquête (Presses de la Renaissance, 2006). Autrice de nombreux articles, elle a collaboré au Dictionnaire Critique du Féminisme et au Livre noir de la condition des femmes.