Ukraine : l’euro contre la traite

86

Des jeunes femmes dévêtues appuyées contre les murs de grands monuments à l’européenne. La scène se passe… sur des billets de banque.

De faux billets en euros imprimés pour la bonne cause : une campagne ukrainienne de prévention de la traite destinée à dissuader les jeunes femmes de chercher illégalement un emploi à l’étranger, un risque pour beaucoup d’entre elles d’être condamnées à la prostitution.

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner

En 2007, l’Organisation internationale des migrations (OIM) estimait à 117 000 le nombre d’Ukrainiennes contraintes à la prostitution ou au travail forcé à l’étranger depuis 1991, un chiffre plus élevé que dans n’importe quel autre pays d’Europe.

La prostitution est également importante sur place, en Ukraine, avec 12 000 personnes prostituées. Le « tourisme sexuel » monte en flèche au profit de prostitueurs issus des Etats-Unis et de l’Union Européenne au point que, cet été, des étudiants ont organisé à ce sujet des manifestations à Kiev.