La mode hypersexualisée

36

L’auteure, professeur à l’Ecole supérieure de mode de Montréal, propose une définition de la mode hypersexualisée et rend compte de ses principaux marqueurs visuels.

Dans un livre publié en janvier aux éditions Sisyphe (Montréal), Mariette Julien écrit : La mode hypersexualisée trouve son inspiration dans des styles appartenant aux générations précédentes, à des cultures différentes et à des univers sexuels pluriels. On peut la définir comme une esthétique de l’apparence qui met l’accent sur la sexualité.

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner

Sans jugement ni complaisance, mais avec rigueur et discernement, Mariette Julien invite à jeter un regard nouveau sur ce phénomène en l’abordant sous plusieurs angles : esthétique, historique, sociologique et philosophique.

L’auteure, professeur à l’Ecole supérieure de mode de Montréal, propose une définition de la mode hypersexualisée et rend compte de ses principaux marqueurs visuels.

Elle retrace les origines vestimentaires, corporelles et symboliques de cette mode et fait le lien avec les facteurs sociaux les plus susceptibles d’avoir contribué à son émergence et à sa diffusion.

Enfin, elle offre des pistes de réflexion sur ses enjeux et pose la question qui nous intéresse : Se pourrait-il qu’à force de voir des femmes sans cesse représentées comme objets sexuels, voire comme un fantasme masturbatoire, hommes et femmes finissent par regarder toutes les femmes de la même manière ?

On peut lire un extrait du livre à cette page du site Sisyphe.

La mode hypersexualisée sera disponible en France à partir d’avril auprès de ce distributeur :

Librairie du Québec / D.N.M. / Distribution Nouveau Monde

30 rue Gay Lussac

75005 Paris

Téléphone : +33 1 43 54 49 02

Télécopieur : +33 1 43 54 39 15

libraires@librairieduquebec.fr