Claire : “La prostitution, un mirage.”

248

(Dans ce bref message, Claire réagit à Pour toi Sandra, une bande dessinée de prévention édité par le Mouvement du Nid, NDLR)

J’ai lu et relu la BD Pour toi Sandra. C’est vrai, c’est la réalité, j’y retrouve des choses vécues, ayant moi-même connu la prostitution pendant plusieurs années.

Mais il ne faut pas croire qu’on tombe dans cet engrenage qu’est la prostitution uniquement par l’intermédiaire d’un homme, d’un proxénète 1)Dans la bande-dessinée, Michaël, le petit ami de Sandra, tâche de la manipuler pour le compte de proxénétes pour qui il « travaille »..
J’ai été prostituée, et ce n’est pas un homme qui m’a entraînée.

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner

La prostitution, c’était pour moi le mirage, la fin d’une certaine galère, le moyen de donner à mes enfants ce que je pouvais pas leur acheter.

Noël approchait, j’ai été me prostituer pour qu’ils aient une vraie fête, des cadeaux…

J’en voulais à la société, je n’y arrivais pas, je cherchais une solution…
Poids d’une société dont on se sent exclue. On croit trouver une solution, on tombe dans un autre milieu qui est en lui-même une exclusion.”

Notes

Notes
1 Dans la bande-dessinée, Michaël, le petit ami de Sandra, tâche de la manipuler pour le compte de proxénétes pour qui il « travaille ».