Mouvement du Nid

23 novembre à 18h30

#metoo et la prostitution : les survivantes prennent la parole

A l’Espace Jean Dame, 17, rue Léopold Bellan, 75 002 PARIS.

SPACE international, CAP international, Osez le féminisme organisent le 23 novembre au soir à l’espace Jean Dame à Paris (17, rue Leopold Bellan), un événement exceptionnel où interviendront des survivantes de la prostitution.
Rachel Moran, Mickey Meji, Anne Darbes et Rosen Hicher, et d’autres seront présentes pour le premier événement mondial #metoo et prostitution.
A leurs côtés, Ashley Judd, actrice américaine, militante féministe pour la justice sociale, autrice, figure de #metoo et co-fondatrice de Time’s Up, les assurera du soutien du mouvement féministe dans leur combat pour mettre fin à cette violence.

Les survivantes, Irlandaise, Sud-africaine, Françaises, seront rejointes par d’autres, pour dire à la tribune ce que le mouvement #metoo n’a pour l’instant pas été en mesure d’entendre.
Les violences sexuelles dénoncées par le mouvement #metoo, harcèlement sexuel, violences physiques, psychologiques, agressions, viols, sont omniprésentes dans la prostitution.

En outre, c’est dans la prostitution que se rejoignent tous les systèmes de domination : domination masculine, domination par la couleur de peau ou l’appartenance ethnique, domination économique. Ce sont toujours les plus vulnérables, qui constituent l’écrasante majorité des victimes.
Cette majorité est aujourd’hui contrainte au silence, non parce qu’elle ne s’exprime pas (voir nos témoignages), mais parce qu’on ne l’écoute pas. Le 23 novembre, 300 personnes seront là pour l’écouter !

Au côté d’Ashley Judd, des associations française et internationales de lutte contre les violences faites aux femmes seront présentes. Emmanuelle Piet, présidente du Collectif féministe contre le viol prendra la parole, tout comme Ruchira Gupta, fondatrice d’Apne Aap, la plus grande association d’aide aux jeunes filles et femmes exploitées sexuellement en Inde.

Nous voulons aussi que les mensonges de l’industrie du sexe ne soient plus “gobés”(1) : La prostitution est une violence sexuelle et les agresseurs (proxénètes, « clients » prostitueurs) doivent être tenus pour responsables et sanctionnés pour les violences qu’ils infligent. Alors qu’une QPC (question prioritaire de constitutionnalité) a été déposée par le lobby pro-prostitution pour supprimer la pénalisation des “clients” prostitueurs prévue par la loi du 13 avril 2016, nous voulons dénoncer leur imposture qui consiste à faire croire que c’est la loi qui serait responsable des violences. Non, ce sont les agresseurs, proxénètes et “clients” prostitueurs, qui violentent et assassinent les personnes prostituées.

Avec cet événement, nous voulons que la majorité silencieuse, celle que nous rencontrons sur le terrain et dans nos permanences, soit enfin entendue. Que les milliers de victimes du système prostitueur soient protégées et accompagnées vers la sortie de la prostitution, comme le permet, si elle est pleinement appliquée, la loi de 2016.

Un événement co-organisé par SPACE international, CAP international, le Mouvement du Nid et Osez le féminisme, avec le soutien d’Abolition 2012

LES INVITÉES


Marraine de la soirée

Ashley Judd : actrice américaine, figure de #METOO, co-fondatrice de Time’s up, militante féministe pour la justice sociale, et personnalité de l’année 2017 pour le TIME Magazine.

Premières intervenantes

Rachel Moran : fondatrice de SPACE intl - Survivors of Prostitution Abuse Calling for Enlightment, auteure de “Paid For – My Journey Through prostitution”.

Mickey Meji : fondatrice de KWANELE, premier mouvement de survivantes de la prostitution Sud-Africaines, Directrice du plaidoyer à Embrace Dignity.

Rosen Hicher : initiatrice de la Marche de Rosen pour l’abolition de la prostitution. Co-fondatrice du Mouvement français des survivantes de la prostitution. Intervenante dans les stages de responsabilisation des clients de la prostitution.

Anne Darbes : Auteure du roman autobiographique « Le visage de l’autre », Anne Darbes a connu la prostitution en tant qu’homme puis en tant que femme.

Ruchira Gupta : fondatrice d’Apne Aap, association indienne qui a permis à 20.000 jeunes filles de sortir de la prostitution, militante féministe, autrice

Emmanuelle Piet : Présidente du Collectif féministe contre le viol, qui a fait une étude sur les femmes victimes de viol qui ont également connu la prostitution, à partir des appels reçus au numéro Viol femmes information 0 800 05 95 95

Réseaux sociauxFBTweet

Nos vidéos