Paris : Pour un droit à habiter

131

L’accès à un hébergement digne et sécurisé est un préalable à toute sortie de violences. C’est l’une des premières demandes des personnes afin d’éviter de connaître ou de répéter le pire : la rue ou le retour chez l’agresseur. Le manque de dispositifs spécifiques de mise à l’abri des personnes en situation de prostitution est un facteur de perpétuation de la situation d’exploitation sexuelle et d’aggravation de vulnérabilités psychosociales et économiques. Le passage d’un hébergement d’urgence à une stabilisation pour les personnes en situation de violences est long et délétère.

En 2019, la délégation de Paris s’est mobilisée face à des situations d’urgence humanitaire : des mères en sortie de maternité avec leur nourrisson, ou entre deux logements précaires, à la rue avec des enfants en bas âge. L’accès au logement s’affirme d’année en année comme une priorité centrale pour l’équipe.

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner