Allemagne : Les prostituées, des vaches à lait en temps de crise

45

En Rhénanie du Nord, la ville de Dortmund, évidemment dotée d’un quartier rouge, s’est illustrée, fin 2010, en décidant la création d’une taxe quotidienne payable par les personnes prostituées. Elle emboîte ainsi le pas à la ville de Cologne qui avait pris cette disposition parfaitement cynique en 2004.

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner
Article précédentPutain de violence !, affiche sans fard
Article suivantRoyaume-Uni : les suites des meurtres en série d’Ipswich et de Bradford
Claudine Legardinier
Journaliste indépendante, ancienne membre de l’Observatoire de la Parité entre les femmes et les hommes, elle recueille depuis des années des témoignages de personnes prostituées. Elle a publié plusieurs livres, notamment Prostitution, une guerre contre les femmes (Syllepse, 2015) et en collaboration avec le sociologue Saïd Bouamama, Les clients de la prostitution, l’enquête (Presses de la Renaissance, 2006). Autrice de nombreux articles, elle a collaboré au Dictionnaire Critique du Féminisme et au Livre noir de la condition des femmes.