La ville de Strasbourg engage une campagne de prévention avec une affiche frappante

44

Dans le cadre de ses engagements en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes, et à la veille de la Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes du 25 novembre, la ville agit face à la prostitution. Depuis le 16 novembre 2011, l’affiche – la deuxième du genre en France – interpelle les StrasbourgeoisEs.

Cette affiche associe un visuel saisissant – la silhouette d’une femme dont les différents membres sont découpés par des pointillés, évoquant des pièces de boucherie – à un message sobre et explicite :

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner

Une femme n’est pas un objet. La prostitution est rarement un choix, toujours une violence.

Elle a été mise au point en partenariat avec le Mouvement du Nid du Bas-Rhin[Le Mouvement du Nid – France est l’éditeur de la revue Prostitution et Société et de ce site. Vous pouvez consulter [le site de l’association.]] dans l’optique de disposer d’un outil de prévention, l’un des sujets phares du programme d’actions mis en place par la municipalité pour lutter contre les violences sexistes et parmi elles, la prostitution.

Ainsi, du 16 au 24 novembre 2011, de nombreuses opérations prennent place, dans une approche globale et en partenariat avec plusieurs associations de Strasbourg. Outre cette campagne d’affichage, signalons des actions de sensibilisation menées par le Mouvement du Nid dans et avec les centres socioculturels et les associations de quartiers, des micros-trottoirs pour recueillir les représentations des habitants-tes sur la prostitution, des distributions de dépliants d’information1)Édités en français, bulgare, tchèque, allemand et anglais. à destination des personnes prostituées, et une formation destinée aux éluEs.

Saluons à ce propos l’implication de plusieurs éluEs qui agissent tout à fait en phase avec cette prise de position audacieuse.

Roland Ries, le sénateur-maire de Strasbourg, vient présenter cette initiative et volonté municipale à la convention abolitionniste Politiques publiques en matière de prostitution, le 29 novembre 2011 à l’Assemblée Nationale[Plus d’informations sur le site du collectif [Abolition 2012.]] Mine Günbay, conseillère municipale déléguée aux droits des femmes et à l’égalité de genre, l’accompagne. Participe également à cette convention, Armand Jung, député de la 1ère circonscription de Bas-Rhin, fortement engagé dans la lutte contre le système prostitueur au sein de l’Assemblée Nationale.

Cliquez ci-dessous pour télécharger l’affiche :
affichestrasbourg.jpg

Notes   [ + ]

1. Édités en français, bulgare, tchèque, allemand et anglais.