Rassemblement contre la marchandisation des femmes et des filles à Strasbourg

927

Le 27 novembre à Strasbourg, un collectif international d’associations féministes et de survivantes de la prostitution organise un rassemblement devant la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) à l’initiative de CAP international. Le Mouvement du Nid y participera.

Voici le texte de l’appel collectif :

contre la marchandisationLe 27 novembre 2023, nos organisations féministes, de terrain et de survivantes de la prostitution, françaises et européennes, se mobiliseront pour défendre la non-marchandisation des femmes et des filles en Europe.

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner

Alors que la loi abolitionniste française et notamment sa disposition pénalisant l’achat d’actes sexuels est aujourd’hui mise en cause devant la Cour européenne des droits de l’Homme, nous souhaitons affirmer clairement notre soutien à la loi et au projet desociété d’égalité entre les femmes et les hommes et de justice sociale qu’elle matérialise.

Notre collectif organisera un rassemblement devant la Cour européenne des droits de l’Homme de 13h à 14h auquel se joindront notamment des délégations françaises, allemandes et ukrainiennes. Une prise de parole sera organisée devant le parvis de la CEDH avec les différent·es intervenant·es. Nous invitons l’ensemble des citoyen·nes concerné·es à se joindre au rassemblement pour la sauvegarde des droits et de la dignité des femmes et des filles en Europe.

Une conférence de presse se tiendra à 15h dans les locaux de la délégation du Bas-Rhin du Mouvement du Nid au 6 Rue d’Ingwiller.

Seront présentes des survivantes de la prostitution et activistes françaises, allemandes, espagnoles et ukrainiennes, des représentantes d’associations de terrain ainsi que de la CGT, qui feront part de leurs perspectives sur l’importance de la pénalisation de l’achat d’actes sexuels dans la lutte contre la marchandisation des femmes et des filles en Europe.

Télécharger le dossier de presse complet :

A lire également : « pénalisation des clients, la CEDH ne se prononce pas sur le fond »

Le compte « Last Girl First » de CAP international sur Instagram