Bienvenue sur le nouveau site du Mouvement du Nid. Découvrir.

L'accompagnement

Soutenir les personnes prostituées et développer des alternatives

Au Mouvement du Nid, nous accueillons les personnes en situation de prostitution, quelles que soient leur situation. Nous leur proposons un soutien au quotidien dans tous les domaines, et, si elles le souhaitent, de l’aide pour chercher des alternatives. Notre accompagnement est inconditionnel et s’adapte aux demandes et aux souhaits de la personne. En 2018, nous avons accompagné plus de 1300 personnes dans diverses démarches. Et depuis 2017, le Mouvement du Nid est agréé dans 16 départements pour mettre en œuvre les parcours de sortie.

La très grande majorité des personnes prostituées en France est dans une situation d’extrême vulnérabilité : grand isolement, précarité sociale et économique, situation administrative irrégulière, détresse psychologique et perte de l’estime de soi. La plupart d’entre elles, femmes, hommes, personnes trans, ont connu de lourdes violences, souvent sexuelles, avant d’entrer dans la prostitution, et continuent d’en vivre en permanence dans la prostitution. L’accompagnement social, psychologique, humain, médical et juridique de ces personnes, dans le respect de leur cheminement, requiert patience, persévérance et parfois pugnacité afin d’affronter avec elles les défis considérables auxquels elles sont confrontées. Depuis 2017, le Mouvement du Nid est agréé dans 16 départements pour mettre en œuvre les parcours de sortie (à ce jour, plus de 50 personnes accompagnées par le Mouvement du Nid ont pu sortir de la prostitution grâce à ce dispositif).

« Quitter, c’est difficile. Ne pas y retourner, c’est difficile (…) on n’a commis aucun crime. Mais personne ne nous donne la moindre chance. On ne nous donne rien, on ne nous soutient pas, on nous laisse dans le vide. Pour franchir les portes, il faut tout le temps se battre. (…) J’ai eu le soutien du Mouvement du Nid ; c’était un réconfort même si les moyens matériels manquent. Il faut être ancrée, ne pas être seule. »

Marion

Accompagnée par Le Mouvement du Nid

« J’ai rencontré deux femmes prostituées qui avaient accouché dans le service où j’exerce en tant que sage-femme. J’ai été très sensible à la violence et aux difficultés qu’elles vivaient au quotidien et à leur forte envie de sortir de ce milieu. Deux bénévoles du Mouvement du Nid étaient venues soutenir ces deux femmes à l’hôpital, j’ai découvert l’association et j’ai voulu m’investir à mon tour. »

Morgane

Bénévole au Mouvement du Nid

« Je suis fière d’être sortie de ce cauchemar grâce à ma force à moi et au Mouvement du Nid. Le passé reste toujours en moi, je ne peux pas l’oublier, mais grâce aux amis, la vie continue. »

Clémentina

Accompagnée par Le Mouvement du Nid

Moselle : Accompagner vers la justice

Lors de l’année écoulée, l’équipe a accueilli 118 personnes au cours des 47 permanences effectuées grâce à un total de 340 heures de bénévolat. La délégation a vécu un épisode particulièrement bouleversant en accompagnant une victime de viol lors du procès de ses agresseurs en Cour d’assises, en novembre 2018.

Alpes-Maritimes : Une délégation de plus en plus connue et sollicitée

Après des années à mettre en place la prise de contact régulière avec les personnes prostituées, l’équipe récolte désormais les fruits de ce travail de longue haleine. 2018 a marqué une véritable explosion du nombre de personnes demandant un accompagnement et du soutien de la délégation. La diversité des besoins est importante : accès au droit et à la justice, à la santé et au logement, régularisation et demandes d’asile, alphabétisation en français, formation, emploi...

Une action d’accompagnement dans l’Essonne et la Seine-et-Marne

La délégation de l'Essonne, composée de 10 bénévoles et d’une salariée, a accompagné en 2018 15 personnes prostituées dans leur démarche de réinsertion, dont une dans le cadre d’un parcours de sortie (PSP). La délégation est la seule agréée dans le département de l’Essonne (depuis 2017) pour présenter des dossiers PSP et assurer leur suivi. Elle a également, en 2018, été agréée dans le département de la Seine-et-Marne.