#MaintenantVousSavez : écoutez la voix des survivantes

1246

La campagne du collectif Abolition dont le Mouvement du Nid est un membre fondateur a un fort impact sur Instagram et permet de faire entendre la voix des survivantes de la prostitution, en français et en anglais.

« Le X, c’est des viols à répétition. C’est inhumain », Nadia ; « Au premier coup de sonnette, je suis morte », Fiona ; « Certains « clients » vous mettent un pistolet sur la tempe », Samira ;  « La prostitution, je l’ai vécue comme une suite de viols »,  Laurence.

Voici quelques exemples des témoignages que le collectif d’associations féministes et abolitionnistes a décidé de réunir sur un seul compte Instagram (@survivantesprostitution), trois fois par semaine et en deux langues (français et anglais) les innombrables témoignages de survivantes de la prostitution, qui existent aujourd’hui et disent la réalité du système prostitueur. Une partie d’entre eux sont tirés des témoignages de Prostitution et Société, qui publie chaque trimestre depuis 70 ans la voix des survivantes.

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner

Mais ils viennent également des livres écrits par des survivantes à travers le monde, des associations de survivantes comme « Space Intl », des événements lors desquelles des femmes ayant connu la prostitution se sont exprimées, d’autres associations abolitionnistes qui font entendre leurs voix.

Ces témoignages sont publiés les lundis, mercredis et vendredis (avec une pause entre Noël et Nouvel an), et se déclinent en trois visuels : un premier qui fait « titre », un seconde qui détaille un peu plus et un troisième qui exprime l’objectif de cette campagne : « Maintenant Vous Savez ».

#MaintenantVousSavez, un hashtag à utiliser et diffuser, qui est une façon d’opposer la réalité de ce que vivent les personnes en situation de prostitution, aux arguments notamment entendus pendant les stages de sensibilisation à l’achat d’actes sexuels par des hommes affirmant qu’ils ne savaient pas qu’imposer un acte sexuel par l’argent était violent. (auxquels participent des « clients » prostitueurs ayant été interpellés en vertu de la loi du 13 avril 2016).

Voici une galerie des témoignages publiés ! Abonnez-vous et partagez !

@survivantesprostitution