Irlande du Nord, les « clients » bientôt à l’amende?

383

Le 21 octobre 2014, le Parlement d’Irlande du Nord a approuvé un amendement qui prévoit la pénalisation des clients de personnes prostituées. L’Irlande du Nord pourrait donc devenir, si la loi est définitivement votée, la première région du Royaume-Uni à souscrire au modèle actuellement appliqué en Suède, en Norvège et en Islande.

Cet amendement a été pris dans le cadre d’un projet de loi sur la traite des êtres humains, le texte étant pour les parlementaires un moyen de réduire la demande de femmes victimes de traite pour la prostitution.

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner

Cette nouvelle infraction des clients prostitueurs irait de pair avec la décriminalisation des personnes prostituées et le développement de politiques publiques en leur faveur.

Comme on pouvait s’y attendre, les opposants à la pénalisation des clients avancent les mêmes arguments qu’en France, notamment celui des risques accrus de clandestinité. En Irlande comme ailleurs, ces détracteurs ne semblent pas s’inquiéter du danger actuel, réel, effectif, quotidien, lié à l’exercice de la prostitution mais seulement de son prétendu accroissement dans le futur…

Article précédentRosen au bout du chemin : à Paris, mobilisation rime avec abolition
Article suivantProstitution des mineurEs, une campagne choc
Journaliste indépendante, ancienne membre de l’Observatoire de la Parité entre les femmes et les hommes, elle recueille depuis des années des témoignages de personnes prostituées. Elle a publié plusieurs livres, notamment Prostitution, une guerre contre les femmes (Syllepse, 2015) et en collaboration avec le sociologue Saïd Bouamama, Les clients de la prostitution, l’enquête (Presses de la Renaissance, 2006). Autrice de nombreux articles, elle a collaboré au Dictionnaire Critique du Féminisme et au Livre noir de la condition des femmes.