Italie : Cachez ces prostituées que nous ne saurions voir !

61

La droite italienne réprime les personnes prostituées et milite pour l’ouverture de « quartiers chauds ».

Un projet de loi interdisant la prostitution dans les lieux publics, parcs et rues a été adopté en septembre 2008. Sont visées les personnes prostituées, mais aussi les prostitueurs (« clients ») : 5 à 15 jours de prison et de 200 à 13.000 euros d’amende.

Ce durcissement était notamment souhaité par l’aile droite du gouvernement de Silvio Berlusconi.

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner

En juin 2008, le ministre de l’Intérieur Roberto Maroni, membre du parti populiste et anti-immigration de la Ligue du Nord, s’était prononcé pour la création de « quartiers chauds » tolérés, proposition qui avait soulevé de nombreuses oppositions. Une loi réprimant la prostitution sera vraisemblablement définitivement adoptée au début de l’année 2009.