Présidentielle : 5 engagements, 12 recommandations

515

Pour peser sur les élections présidentielle et législatives, le Mouvement du Nid et la Fondation Scelles ont initié un manifeste, repris par plus de trente associations, à retrouver sur abolition2022.fr . 

Présidentielle : 5 engagements pour une société libérée de la prostitution

presidentielle-manifeste

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner

Depuis l’adoption de la loi du 13 avril 2016, les associations se mobilisent pour son application pleine et entière. Les élections à venir sont une nouvelle occasion pour elles de se faire entendre, un an après la publication du rapport FACT-S (Fédération des acteurs et actrices de terrain et des survivantes aux côtés des personnes prostitutées) qui pointait une mise en oeuvre insuffisante de la loi. Le Mouvement du Nid et la Fondation Scelles, en lien avec FACT-S et avec le soutien de Cap international, mènent une campagne de plaidoyer qui a commencé par la publication d’un manifeste et linterpellation des différent·es candidat·es par le biais d’un questionnaire.

A lire également : le rapport FACT-S, 5 ans après l’adoption de la loi du 13 avril 2016

Changer d’échelle 

Six ans, c’est à la fois beaucoup et très peu pour une loi qui est une véritable révolution sociétale. On aurait pu craindre un certain décalage entre les attentes, très fortes sur le terrain, et le temps nécessaire pour faire évoluer l’opinion. Pourtant une considérable prise de conscience collective s’est opérée. Malgré une méconnaissance de la loi qui perdure, elle était soutenue par 78% des Français·es trois ans après son vote (sondage IPSOS CAP international, janvier 2019). Les associations ont par ailleurs constaté sur le terrain que les parcours de sortie changent des vies. Il faut maintenant se donner les moyens de changer d’échelle. 

Présidentielle : Le temps de linterpellation

La loi a posé un principe fondamental : permettre à toute personne souhaitant s’extraire de la prostitution de le faire. Cette voie vers la sortie doit monter en puissance dans le temps, être observée, évaluée et améliorée à chaque fois que possible pour atteindre l’objectif. C’est ce que demandent aux candidat·es à l’élection présidentielle la trentaine d’associations de terrain et survivantes agissant aux côtés des personnes prostituées et associations de lutte contre toutes les formes de violences sexuelles et sexistes, signataires d’un manifeste consultable à l’adresse www.abolition2022.fr.

Pour l’accompagnement effectif de 40 000 personnes

Avec 16 recommandations et 5 priorités pour construire une société ambitieuse d’égalité entre les femmes et les hommes, respectueuse de toutes et tous, protectrice des personnes les plus vulnérables et discriminées, ce manifeste porte aux oreilles des candidat.e.s une conviction acquise grâce aux très complets rapports d’évaluation déjà disponibles et à l’expérience de terrain : lorsque la loi est appliquée, elle est efficace. Aujourd’hui, la priorité n’est plus à l’évaluation mais à l’accélération de la mise en oeuvre, suivant une feuille de route ambitieuse. Nous proposons de rendre possible laccompagnement global et inconditionnel des 40 000 personnes en situation en prostitution en France, en une décennie.

En plus du manifeste, les équipes de campagne des principales et principaux candidat.e.s à l’élection présidentielle ont reçu de la Fondation Scelles et du Mouvement du Nid un questionnaire sur trois axes : leur engagement pour une société féministe et abolitionniste, leur action pour un changement durable en dix ans et les mesures à engager prioritairement dès les premiers temps du prochain quinquennat. Leurs réponses, ou absence de réponses, seront rendues publiques et commentées avant le premier tour de la présidentielle. 

Soutenir la campagne

Avec cette campagne, le Mouvement du Nid et les autres associations disent au prochain pouvoir exécutif qu’il aura la responsabilité du changement d’échelle que nous appelons de nos voeux. Les candidat.e.s ont tous les outils en main pour s’y préparer, les associations sauront leur rappeler au moment d’élire de nouvelles et nouveaux député.e.s. Rendez-vous sur le site abolition2022.fr et les réseaux sociaux pour rester informé·es des initiatives dans les prochaines semaines.

Retrouver le communiqué de presse du Mouvement du Nid ici

Camille Carton