Elles n’ont pas le choix, alors elles sourient simplement.

47

La prostitution constitue et a toujours constitué un thème privilégié de la littérature.
Aussi, nous a-t-il paru important de mettre en lumière la façon dont elle est dépeinte par les romanciers.
Dans cette rubrique, les citations littéraires sont mises en parallèle avec les témoignages actuels des personnes prostituées, comme des clients.
Une mise en perspective riche d’enseignements!

Le café, ça c’est un bel endroit !
_ Là -bas c’est sùr je prends une tasse de thé.
_ Quand les groupes qui jouent font des fausses notes je regarde
_ La clôture en fil de fer du quartier général allemand
_ Et les putains qui apportent le café ;
_ Elles n’ont pas le choix, alors elle sourient simplement.

Hanuš Hachenburg,
_ « La vue depuis le café »,On a besoin d’un fantôme, suivi de poèmes choisis : Textes écrits en 1943 dans le ghetto juif de Terezà­n.

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner

Textes présentés par Claire Audhuy et Baptiste Cogitore chez Rodéo d’âme, 2015 (p. 113). Poèmes tchèques parus à  l’origine en 1943 dans le journal clandestinVedem du camp de concentration de Terezà­n.

En 1943, HanuÅ¡ a 13 ans et, juif pendant la Seconde Guerre mondiale, il est déporté par les nazis et enfermé dans le « camp-vitrine » de Theresienstadt. L’ancienne ville tchèque de Terezà­n ainsi renommée par les Allemands une fois transformée en ghetto sert de trompe-l’œil aux camps de la mort, pour faire croire que le traitement infligé à  leur prisonniers et prisonnières était acceptable au regard du droit international. Le filmTheresienstadt, un documentaire sur la colonie juive, aussi connu sous le titreLe Fà¼hrer offre une ville aux Juifs, y est tourné, puis diffusé aux fins de la propagande nazie : non seulement le nazisme n’extermine pas les Juifs et les Juives, veut-il faire croire, mais ceux-ci seraient heureux des cadeaux spéciaux qu’il leur fait.

HanuÅ¡ résiste, s’implique dans le journal clandestinVedem, y publie ses poèmes et sa pièce de théâtre pour marionnettesOn a besoin d’un fantôme, qui parodie le régime nazi et où les S.S. deviennent les Saucissons Brutaux et Adolf Hitler le roi Analphabète Ier ! Il n’a que 13 ans et a déjà  tout compris des machinations qui se déploient autour de lui et l’enserrent – tout, y compris comment un pouvoir tyrannique procède pour instrumentaliser ses victimes et les obliger à  feindre l’apparence du bonheur ou de la complicité. En 1944, HanuÅ¡ est transféré au camp d’extermination d’Auschwitz où il est assassiné.

On nous pousse à  « jouer le jeu »

L’aspect physique de ces bâtiments est choquant. Ils ressemblent à  de vastes remorques avec des fils barbelés tout autour – de petites prisons.

Témoignage de Melissa Farley, psychologue et chercheuse féministe américaine, recueilli par Julie Bindel pour The Guardian du 7 septembre 2007 sur ses deux années de recherche sur les bordels légaux du Nevada aux États-Unis.

L’environnement à  l’intérieur des maisons closes est tel qu’aucune liberté d’expression n’est admise. On nous pousse à  « jouer le jeu », à  dire ce que veulent entendre les hommes et à  suivre le script de leurs fantasmes, pas à  être la personne que l’on est vraiment.

Témoignage de Chelsea, prostituée dans les bordels légaux de Nouvelle-Zélande, dans le Morning Star du 29 avril 2019.

Vous savez bien que nos clients sont intimidés. Alors vous entrez dans cette pièce, vous vous alignez devant eux, vous leur faites un grand sourire et vous dites : « Bienvenue au BunnyRanch ».

Ordre de Dennis Hof, proxénète et pornographe américain entré en politique suite à  l’élection de Donald Trump, élu membre de l’Assemblée du Nevada et mort en 2018, propriétaire du bordel légal le « Moonlite BunnyRanch », dans lequel se passe la série de téléréalité « documentaire »Cathouse sur HBO, ici observé et cité dans un article du Mirror du 19 octobre 2016.

Illustration : Dessin d’enfant paru dansVedem, Rodéo d’âme.