Prostitueurs, état des lieux

60

D’irresponsables, les prostitueurs sont peu à peu passés à un statut de responsables. Ce tournant politique dans la manière d’aborder l’analyse du système prostitutionnel nous a poussés à tenter de synthétiser les données essentielles d’un certain nombre d’enquêtes menées à l’étranger ces vingt dernières années. Leurs conclusions, qui sont en général convergentes, pourraient se révéler utiles pour définir une politique de prévention.

Sans visage et sans nom1)L. Finstadt et C. Hoigard, Backstreets : Prostitution, Money and Love,(1986), Polity Press, 1992 (pour la version anglaise). pendant des siècles, le « client » des personnes prostituées, que nous appellerons ici le prostitueur, est désormais reconnu comme un acteur clé du système prostitutionnel. La fin du XXème siècle, qui a connu l’expansion sans précédent de « l’industrie du sexe » et des opportunités, pour les hommes, d’acheter ce que la société de consommation appelle désormais des « services sexuels », a aussi vu apparaître les premières enquêtes sur ces hommes de l’ombre, jusqu’alors légitimés dans leurs pratiques et protégés dans leur anonymat. D’irresponsables, les prostitueurs sont peu à peu passés à un statut de responsables. Leur place centrale dans le développement de la prostitution et de la traite qui l’alimente est aujourd’hui reconnue jusque dans les instances internationales. Ce changement majeur de perspectives, au tournant des années 2000, a été notamment rendu possible par les enquêtes qui ont commencé, en Europe, aux États-Unis et ailleurs dans le monde, à analyser les pratiques, comportements et motivations des prostitueurs. Il s’est accompagné de changements législatifs, certains pays optant désormais pour la pénalisation de ces acteurs sans lesquels il n’existerait pas de prostitution. Ce tournant politique dans la manière d’aborder l’analyse du système prostitutionnel nous a poussés à tenter de synthétiser les données essentielles d’un certain nombre d’enquêtes menées à l’étranger ces vingt dernières années2)Celles-ci traitent essentiellement des prostitueurs qui se tournent vers la prostitution féminine, les données restant rares sur leur recours à la prostitution masculine.. Leurs conclusions, qui sont en général convergentes, pourraient se révéler utiles pour définir une politique de prévention.
Nous vous proposons notre dossier Prostitueurs, état des lieux, qui tâche de rendre compte des éléments établis par les principales enquêtes menées ces vingt dernières années. Vous pouvez le télécharger en format .pdf sur cette page ou le lire en ligne sur ce site.
Afin de faciliter la lecture, nous avons organisé ce dossier sur le plan suivant : Tous clients? / La première fois influe t-elle? / Quelle fréquence? / Des stéréotypes persistants Rite de passage, appartenance au groupe, renforcement de l’identité masculine / Varier les expériences sexuelles et dominer / La division des femmes en deux catégories : la création de la « putain » / Le « manque » de partenaires / L’anxiété sociale / La facilité d’un rapport sans risque / Recherche de rencontre ou nouvelle forme de consommation? / Une reprise de pouvoir /Des réflexes racistes et colonialistes / Que sait-on du recours aux prostituéEs mineurEs ? / Quelle place tient Internet? / La pornographie / Les clients, alliés de la lutte contre la traite ? Quelles est l’attitude des prostitueurs vis-à-vis des personnes victimes de la traite? / Les violences des clients / Quel est le rapport des prostitueurs aux femmes en général ? / Quelles pistes pour réduire la demande?

Documents joints

Notes   [ + ]

1. L. Finstadt et C. Hoigard, Backstreets : Prostitution, Money and Love,(1986), Polity Press, 1992 (pour la version anglaise).
2. Celles-ci traitent essentiellement des prostitueurs qui se tournent vers la prostitution féminine, les données restant rares sur leur recours à la prostitution masculine.
Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner
Article précédentCombien d’hommes prostitueurs ?
Article suivantColloque à Tours : Prostitution, la réinsertion en danger ?
Claudine Legardinier
Journaliste indépendante, ancienne membre de l’Observatoire de la Parité entre les femmes et les hommes, elle recueille depuis des années des témoignages de personnes prostituées. Elle a publié plusieurs livres, notamment Prostitution, une guerre contre les femmes (Syllepse, 2015) et en collaboration avec le sociologue Saïd Bouamama, Les clients de la prostitution, l’enquête (Presses de la Renaissance, 2006). Autrice de nombreux articles, elle a collaboré au Dictionnaire Critique du Féminisme et au Livre noir de la condition des femmes.