Lille-Centre : filles, garçons, entre nous on change quoi ?

24

On change quoi ?, l’adaptation de « Filles, garçons, entre nous on change quoi ? Construire l’égalité » (lire ci-dessous) a été représentée pour la première fois, à Lille! La Voix du Nord a couvert l’événement.

Jeudi matin[À lire sur notre site : [., les élèves de 3e du collège Franklin ont bénéficié d’un spectacle débat intitulé « On change quoi ? ».

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner

Une démarche qui s’inscrit dans le cadre des actions menées par le Mouvement du Nid (MDN), présidé par Bernard Lemettre, délégué régional. C’est la première fois que ce spectacle est joué et il tournera à travers toute la France, explique le délégué.

L’association du Mouvement du Nid accompagne les personnes prostituées dans leurs démarches d’accès à la justice, à la sécurité sociale ou encore aux soins. Lorsque ces personnes entreprennent des démarches pour quitter la prostitution, le MDN reste présent à leurs côtés. La compagnie Tic Tac & Co, à partir de la revue Filles-Garçons, entre nous, on change quoi ?[À découvrir : [Filles-Garçons, entre nous, on change quoi ?., éditée par l’association, a monté une pièce de théâtre.

On change quoi?
On change quoi?

Une histoire d’amitié et de confiance qui met en scène deux adolescents et deux adultes, qui communiquent par mail, webcam, texto ou portable[Pour plus d’informations, lire ici : [On change quoi?.. Fanny et Melchior, deux ados, ont des amis et l’on découvre l’histoire de chacun. Ils sont Black, Blanc, Beur et ont tous un besoin d’amour et d’écoute. Leurs craintes, leurs rêves et leurs interrogations, relate Stéphane Butruille. Les personnages que nous interprétons n’apportent pas de réponses moralisatrices. Ils accompagnent, écoutent, se font miroir, rassurent et orientent, ajoute Annette Lowcay.

Un spectacle qui permet d’informer les jeunes sur le sexisme, la sexualité, les relations amoureuses, l’amitié, les violences, l’exploitation sexuelle etc. Ou encore les dangers du web, notamment de Facebook. Autant de thèmes qui sont abordés subtilement. Attentifs, les élèves ont pu constater que les thèmes évoqués traitaient de leur actualité quotidienne. À la fin du spectacle, ils ont pu débattre et obtenir des réponses concrètes à leurs questions.