7 ans de loi prostitution : l’Etat doit s’engager pleinement !

718

7 ans de loi. A l’occasion de l’anniversaire de la loi du 13 avril 2016 visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées, le Mouvement du Nid, avec d’autres associations féministes, se mobilise pour demander un engagement accru de l’Etat pour une réelle mise en oeuvre de la loi, avec des moyens à la hauteur. Une tribune est parue dans Lemonde.fr ce jour sous le titre : 

« Il n’y a pas de liberté ni de consentement réel dès lors que l’acte sexuel est imposé par l’argent ».

Initiée par des associations féministes (voir ci-dessous), elle a été signée par de très nombreuses associations et personnalités en France et à l’international (liste complète ici)

En voici le début, la suite à lire ici : https://www.lemonde.fr/idees/article/2023/04/13/il-n-y-a-pas-de-liberte-ni-de-consentement-reel-des-lors-que-l-acte-sexuel-est-impose-par-l-argent_6169344_3232.html

Annonce

 En 2016, la France faisait le choix nécessaire de mettre fin à la violence machiste que constitue la prostitution. Pour cela, une loi juste et courageuse a été adoptée prévoyant la dépénalisation des personnes prostituées (à 80 % des femmes et à 90 % d’origine étrangère), la mise en place de parcours de sortie de prostitution, d’actions de prévention, et l’interdiction de l’achat d’actes sexuels (commis à 99 % par des hommes).