CP : Les foyers de l’enfance, des machines à prostituer ?

92

Anne raconte sa vie dans les foyers de l’enfance, les enfants livrés à eux-mêmes, et aux prostitueurs. A partir de son histoire, un cri pour que les choses changent pour les enfants placés ! Ecoutez l’épisode 4 du #podcast #lavieenrouge !

Anne a connu la violence sexuelle alors qu’elle était dans les foyers de l’enfance dans lesquels elle a quasiment passé toute sa vie de mineure. Elle y a également connu ses premières expériences de la prostitution, à partir de 9 ans. Dans le podcast La vie en rouge, elle revient sur sa vie dans ces foyers, et sur la prostitution qu’elle y a connu en tant que garçon, à l’adolescence.

Les foyers de l'enfanceUne prostitution dont elle a été victime de la part de pédocriminels qui exploitaient des jeunes garçons en marge de la société, qui avaient besoin d’argent et se sentaient parfois gagnants. Anne  explique : « Vous vous dites ’je vais avoir 100 balles, et on prend ça comme une victoire et on ne le voit pas comme une agression. On n’a aucune prévention, un monsieur qui nous touche, on rigole entre nous. A aucun moment on va se dire qu’on est victime d’un prédateur. Il n’y a que quelques années plus tard qu’on voit le revers de la médaille. »

Annonce

Un chemin de prostitution connu à nouveau plusieurs décennies plus tard, en tant que femme, et dont la violence l’a à nouveau traumatisée. C’est ce dont elle parle dans le second épisode.

Des foyers de l’enfance à l’ASE

Aujourd’hui, Anne intervient dans des colloques auprès des professionnel·les, et auprès des jeunes. Elle salue la constitution du « comité de vigilance des enfants placés » coordonné par Lyes Louffok. : « Ce comité est une bonne chose, et signe d’une évolution intéressante ces dernières années : on en parle de plus en plus, et j’espère que la voix des enfants commence à être entendue, ce qui n’était pas le cas à mon époque.

Depuis quelques années, j’interviens face au public, aux jeunes et aux professionnel·les, en prévention, et je vois que cela porte. Je pense qu’il faut une volonté politique forte centrée sur la bienveillance.  Il faut en particulier continuer à former les personnels, pour pouvoir protéger les enfants des proxénètes et de la prostitution ».

Comme Anne, 4 autres des 7 femmes qui ont enregistré La vie en rouge ont connu de la violence sexuelle enfant,
3 autres ont été prostituées mineures. Leur parole dans La vie en rouge est destinée faire entendre la voix de toutes les victimes, et de permettre à d’autres de pouvoir à leur tour s’exprimer.
Une parole forte à écouter absolument !

Si vous souhaitez interviewer Anne, contactez-nous !
La vie en rouge, sur toutes les plateformes de podcast, chaque lundi https://smartlink.ausha.co/la-vie-en-rouge

LA VIE EN ROUGE est un podcast inédit entièrement conçu et réalisé par des femmes ayant connu la prostitution, sept survivantes âgées de 22 à 67 ans.

Sept femmes qui souhaitent faire entendre leurs voix, elles qui ont connu la prostitution, s’en sont sorties et veulent aujourd’hui dire la réalité de ce système.

Cette série de 18 épisodes, enregistrée dans le studio de la Cité Audacieuse, a été entièrement pensée, réalisée et produite par ces femmes : des témoignages au titre, en passant par l’enregistrement, elles se sont emparées de l’outil et ont peaufiné tous les aspects de ce podcast avec un objectif principal : faire entendre au plus grand nombre leurs vécus du système prostitutionnel.

 

Pour en savoir plus : https://mouvementdunid.org/prostitution-societe/podcast/