Le Mouvement du Nid innove avec « Y a quoi dans ma banane ? »

875

Ce 20 novembre, à l’occasion de la Journée mondiale des droits des enfants, le Mouvement du Nid a présenté Y’a quoi dans ma banane ? son nouveau site de prévention du risque prostitutionnel destiné aux collégien·nes, lors d’un événement à la Cité Audacieuse qui a réuni des profession·nelles de l’éducation à la vie affective et sexuelle. 

Alors que le risque prostitutionnel se situe désormais vers 13 ans, comment aider les collégien·nes à repérer qu’ils ou elles vivent une situation de violence, à détecter qu’un·e de leurs camarades est en danger, à les convaincre de demander de l’aide ?

Découvrez-le en cliquant ici : Y a quoi dans ma banane ? 

Annonce

Vous pouvez également télécharger notre dossier de presse.

« Y a quoi dans ma banane » incarne la démarche de prévention du Mouvement du Nid, qui rencontre plus de 20 000 jeunes chaque année en collèges et lycées. Dans le cadre de l’éducation à la sexualité, elle promeut l’égalité femmes-hommes et la réciprocité des désirs. Aider les jeunes à se projet dans des modèles relationnels basés sur ces valeurs leur donne des armes pour se défendre face aux violences.

Anne-Cécile Mailfert, présidente de la Fondation des Femmes, Claire Quidet, présidente du Mouvement du Nid, et Sylvie-Pierre Brossolette, présidente du Haut Conseil à l’Egalité (HCE), sont intervenues pour expliquer l’importance de la prévention auprès des jeunes et d’une éducation à la vie affective et sexuelle féministe.

Pour Claire Quidet, « La prévention prend de plus en plus de places dans nos actions car les personnes prostituées ont, pour la plupart, commencé leurs activités avant leur majorité. L’exposition à la violence sexuelle dès le plus jeune âge est souvent présente.
Face a ces constats, nous pensons essentiel d’aider les jeunes, dans une posture de dialogue, afin de les aider à développer leur esprit critique et leur confiance en eux. C’est dans ce cadre que nous développons de nombreux outils de prévention, dont La Banane est le dernier-né ».

« Y a quoi dans ma banane »

Stéphanie Caradec, directrice du Mouvement du Nid, a présenté l’outil, développé par l’agence Bergamote.
« La Banane se situe au croisement de l’éducation à la sexualité et de la prévention de la prostitution, pour faire face une multiplication des cas, notamment à à travers le développement des réseaux sociaux », a-t-elle expliqué.  

La parole a ensuite été donnée à nos intervenantes en prévention sur le terrain pour une table-ronde sur l’éducation à la vie affective et sexuelle. Katerina Fragkoulaki et Gaelle Henry ont expliqué la démarche de notre association, dans un posture d’écoute et de dialogue avec les jeunes. Celia Guedj, chargée de la lutte contre le système prostitutionnel et de l’éducation à la vie affective et sexuelle à la Fédération nationale des CIDFF a présenté les actions de terrain en la matière. Enfin, Beatriz Beloqui, chargée de l’égalité filles garçons à l’Académie de Versailles, a présenté les diverses initiatives et montré l’implication de l’institution avec les associations, sur le terrain de la prévention.