Strasbourg : un nouvel élan pour la délégation

727

La délégation du Bas-Rhin basée à Strasbourg a à coeur des développer de nouvelles actions collectives tout en assurant un accompagnement social de chaque personne.

 Elles sont une dizaine de bénévoles mobilisé·es autour de la salariée, Laurence, pour proposer des activités aux personnes accompagnées par la délégation : sorties culturelles, découverte de Strasbourg et de sa périphérie, conversations en français… Il s’agit de permettre à tout·es de découvrir, d’expérimenter, de s’extraire d’un quotidien où elles sont souvent isolées.

Comme chaque année, la délégation a tenu un chalet au grand marché de Noël de la ville, au sein du ‘village du partage’, qui accueille les associations. Pendant une semaine, les bénévoles et deux femmes accompagnées par la délégation ont vendu des produits faits main : objets en bois fabriqués par un menuisier, boules de Noël, patchworks, animaux en tricot… L’argent de la vente de ces multiples objets est destiné aux personnes accompagnées par la délégation. Pour une sortie ciné, par exemple…

Annonce

L’équipe a profité des beaux jours pour organiser, l’été dernier, une sortie dans un parc.
Une dizaine de femmes et enfants ont eu grand plaisir à se retrouver et à participer aux jeux proposés par l’équipe. Pour les femmes intéressées, un atelier de linogravure (*) a été proposé durant l’été 2022. Pour le grand public, la délégation organise le 12 juin une discussion autour du livre Last Girl first, avec la librairie Kleber à Strasbourg.

Kleber

La délégation basée à Strasbourg a emménagé en 2019 dans de nouveaux locaux, plus vastes. Il est prévu que les personnes accompagnées se chargent d’aménager l’espace à leur façon, afin qu’elles puissent s’y sentir comme chez elles. Pour l’instant, la cuisine ne dispose que d’un micro-ondes, ce qui permet aux femmes de réchauffer un plat ou le biberon pour leur enfant.

« Nous cherchons à obtenir des subventions pour acheter du matériel de cuisine ; ainsi, nous pourrons créer des ateliers cuisine avec les femmes », explique Laurence.
De leur côté, les bénévoles ont eu la charge de lister tous les besoins et modifications à apporter au sein du local, ce qui devrait permettre à deux architectes (dont une bénévole) de l’aménager différemment.

« Près de 90 personnes sont venues en 2022 à l’association, ce qui correspond à 800 passages ; 35 d’entre elles bénéficient d’un suivi très régulier » Laurence

Un accompagnement en binôme avec le CIDFF à Strasbourg

Actuellement, la délégation propose deux permanences hebdomadaires -lundi et jeudi après-midi- qui sont assurées par les bénévoles. De son côté, Laurence accompagne les personnes dans leurs démarches administratives et d’accès aux droits : inscription à pôle emploi, renouvellement de la carte de sécurité sociale. « Près de 90 personnes sont venues en 2022 à l’association, ce qui correspond à 800 passages ; 35 d’entre elles bénéficient d’un suivi très régulier », raconte Laurence.

Les personnes accueillies sont en majorité des femmes nigérianes (80 à 85%), mais également des personnes issues d’Europe de l’Est ou des Françaises.
Le Centre d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) qui bénéficie actuellement de l’agrément pour les accompagnements de parcours de sortie de la prostitution (PSP), intervient en partenariat avec la délégation du Nid qui assure l’accompagnement social.

Le CIDFF gère donc les dossiers sur le plan administratif, tandis que la délégation accompagne les personnes qui sont en PSP sur le terrain : cours de français, recherche d’un logement, inscription à Pôle emploi.. Un tandem qui fonctionne bien, mais qui manque encore de moyens financiers. « Actuellement, nous accueillons plus d’une dizaine de personnes en PSP », conclut Laurence.

(*) Procédé de gravure en relief se pratiquant sur du linoléum.

 

 

Article précédentNoémie dit oui à Saint-Denis
Article suivantEssonne : des activités multiples, une petite équipe
Claudine Legardinier
Journaliste indépendante, ancienne membre de l’Observatoire de la Parité entre les femmes et les hommes, elle recueille depuis des années des témoignages de personnes prostituées. Elle a publié plusieurs livres, notamment Prostitution, une guerre contre les femmes (Syllepse, 2015) et en collaboration avec le sociologue Saïd Bouamama, Les clients de la prostitution, l’enquête (Presses de la Renaissance, 2006). Autrice de nombreux articles, elle a collaboré au Dictionnaire Critique du Féminisme et au Livre noir de la condition des femmes.