31 mai : Marx était-il abolitonniste ?

585

Marx et la prostitution : Après la conversation très appréciée avec Catherine Le Magueresse en mars,  Saliha Boussedra, docteure en philosophie et spécialiste de Marx et la prostitution, répondra pour nous à la question « Marx était-il abolitionniste » le 31 mai à 18h.

 

Le replay de la vidéo est en ligne !

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner

Le comité de rédaction de notre revue trimestrielle propose désormais, une fois par trimestre, un événement en ligne intitulé « les lundis de Prostitution et Société« , pour faire le point, avec une personne concernée, experte, ou de terrain sur un sujet directement lié à la prostitution, ou connexe.

Ce 31 mai, c’est Saliha Boussedra, docteure en philosophie à l’Université de Strasbourg, qui sera notre invitée, à 18h30. L’inscription est obligatoire via ce lien 

De 18h à 19h30, la philosophe spécialiste de l’oeuvre du penseur, nous dira, à partir des écrits de Karl Marx, si celui-ci a un jour envisagé que la prostitution puisse être ou devenir un « travail », dont on pourrait améliorer les conditions, et dont les « travailleuses et travailleurs » feraient partie de la classe ouvrière. Ou si, et c’est la thèse de Saliha Boussedra, celui-ci a toujours inclus les personnes prostituées dans le « lumpenproletariat », qui regroupe principalement des personnes qui se retrouvent isolées au sein de la société.

Marx et la prostitution : une classe oubliée ?

marx-et-la-prostitution-abolitionniste

Elle abordera aussi la façon dont Marx envisage le statut des femmes dans la société, et nous nous interrogerons sur la notion de « classe des femmes ».

Enfin, nous tenterons avec elle de répondre aux tentatives actuelles de créer une nouvelle catégorie au sein du « travail sexuel et reproductif », qui, selon notamment les partisant de l’idéologie du travail du sexe, affirme que c’était une catégorie oubliée par Marx et les marxistes en raison d’une misogynie intégrée.

Organisé via l’application Zoom, ce webinar aura la forme suivante : seules les intervenantes seront visibles, mais chaque participante ou participant pourra poser des questions écrites, auxquelles nous consacrerons du temps. Pour celles et ceux qui n’auront pas la possibilité d’assister en direct à l’événement, il sera enregistré et diffusé ensuite sur notre chaine Youtube dans la « playlist » « Les lundis de Prostitution et Société ».

Rendez-vous le 31 mai ! Je m’inscris

Retrouvez la conversation avec Catherine Le Magueresse sur notre chaîne youtube et abonnez-vous !