Des demandes de sortie de prostitution toujours plus nombreuses

509

Bien que le confinement soit allégé par rapport à celui de mars, les délégations doivent faire preuve d’adaptation afin de continuer à accompagner les personnes en situation de prostitution.

Dans la délégation de Loire-Atlantique, les bénévoles disposent d’une marge de manœuvre précise : « Elles font à distance tout ce qui peut être fait ». Un dispositif d’écoute est organisé par téléphone, et les bénévoles redirigent le cas échéant les personnes vers des structures dont l’activité est maintenue en matière d’accompagnement et d’accueil. Malgré la fermeture du pôle associatif où sont situés les bureaux de la délégation, l’accompagnement en présentiel se poursuit sur rendez-vous.

Les personnes en situation de prostitution sont fortement touchées par la précarité, même si le pays n’est pas à l’arrêt comme lors du premier confinement. La délégation est donc également sollicitée pour des demandes de tickets alimentaires, de tickets services, mais aussi des aides dans le cadre de réexamen de demandes d’asiles.

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner

Envie de sortir de la prostitution 

La délégation reçoit beaucoup de demandes de rendez-vous pour arrêt de la prostitution. « « Nos rendez-vous sont bookés jusqu’à au moins un mois et demi à l’avance » souligne Emeline, chargée de mission à la délégation.

Concernant les personnes en parcours de sortie de prostitution(PSP), « ce qui change par rapport au premier confinement, c’est que la vie continue ». Elles continuent d’aller au travail. Emeline, qui gère les PSP, est particulièrement sollicitée, car cette fin d’année est une période d’échéances pour le renouvellement des parcours de sortie : « Il y a risque de rupture de droits donc on continue notre activité dans le cas de ces urgences ciblées ».

Durant cette période, la délégation est particulièrement active sur la prise de contact sur Internet avec les personnes en situation de prostitution. La délégation a été financée pour s’équiper (téléphone et ordinateur) dans le cadre du développement de la rencontre sur Internet grâce à une subvention.