De quel droit en fais-tu tes esclaves?

251

La prostitution constitue et a toujours constitué un thème privilégié de la littérature.
Aussi, nous a-t-il paru important de mettre en lumière la façon dont elle est dépeinte par les romanciers.
_ Dans cette rubrique, les citations littéraires sont mises en parallèle avec les témoignages actuels des personnes prostituées, comme des clients.
_ Une mise en perspective riche d’enseignements!

Quelle puissance céleste ou terrestre t’a-t-elle donné le droit d’en faire tes esclaves?

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner

Vivre de mes rêves. Lettres d’une vie, Anton Tchekhov, Robert Laffont, 2016

Dans son abondante correspondance avec ses proches, qui s’étale entre l’âge de 16 ans et sa mort à  45 ans de tuberculose, l’écrivain russe y raconte qu’il a eu des expériences sexuelles avec des prostituées. Ces escapades semblent l’avoir rendu plus sensible encore à  la condition des femmes dont il prend la défense dans une lettre à  son frère
qu’il juge très mauvais mari :

Une telle conduite envers les femmes, quelles qu’elles soient, est indigne d’un être aimant et honnête. Quelle puissance céleste ou terrestre t’a-t-elle donné le droit d’en faire tes esclaves?

Comme les esclaves, elles sont marquées.

Témoignage de Sonia,Prostitution et Société n° 180

La prostitution, ce n’est pas un métier, c’est une situation. Mais la société vous estampille. Elle en fait un statut. Pire, les prostituées, comme les esclaves, vivent avec tout un historique de violence, de mépris et d’ostracisme. Comme les esclaves, elles sont marquées.

Article précédentJeunes femmes victimes de violence : l’enjeu du repérage
Article suivantSex Doll
Journaliste indépendante et formatrice, Christine Laouénan est spécialisée dans les sujets de la santé et de la prévention auprès des jeunes. Elle a recueilli de nombreux témoignages de personnes prostituées dans le cadre de son travail pour Prostitution et Société et au cours de l’écriture de la biographie Je veux juste qu’elles s’en sortent, consacrée au militant abolitionniste Bernard Lemettre.