Dossier : Où en est la loi du 13 avril 2016 ?

264

Oui, la loi du 13 avril 2016 est cohérente. Oui, elle est utile.

Et pourtant, le Mouvement du Nid est le premier à le dire depuis au moins deux ans, son application demeure nettement insuffisante. Il faut aller plus loin, il faut un portage politique d’envergure, il faut des moyens à la hauteur des besoins ! C’est la conclusion du rapport officiel publié quatre ans après le vote de la loi. Ses nouvelles dispositions protectrices sont saluées par les préfets, les parquets, les délégué·es aux droits des femmes, mais sa mise en œuvre n’est qu’un dixième de ce qu’elle pourrait être.

Les trois inspections à l’origine de l’étude, qui s’inquiètent particulièrement de l’augmentation continue de la prostitution des mineur·es, émettent donc des recommandations et appellent à une véritable stratégie interministérielle.Reste à concrétiser ce coup d’accélérateur…

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner

Lire l’intégralité du dossier -> PS205dossier

Les recommandations du rapport en un coup d’oeil

Article précédentProstitution, GPA, 2 systèmes d’exploitation similaires
Article suivantLe virus, un puissant révélateur
Claudine Legardinier
Journaliste indépendante, ancienne membre de l’Observatoire de la Parité entre les femmes et les hommes, elle recueille depuis des années des témoignages de personnes prostituées. Elle a publié plusieurs livres, notamment Prostitution, une guerre contre les femmes (Syllepse, 2015) et en collaboration avec le sociologue Saïd Bouamama, Les clients de la prostitution, l’enquête (Presses de la Renaissance, 2006). Autrice de nombreux articles, elle a collaboré au Dictionnaire Critique du Féminisme et au Livre noir de la condition des femmes.