Paroles et musique, pour exprimer son intériorité

318

La délégation de Lyon a mis en place des ateliers d’écriture à destination de publics très différents, dont des personnes accompagnées par le Mouvement du Nid.

Une initiative originale qui a abouti à un clip vidéo. Belle réussite !

Lorsque Marine Tocco, déléguée de Lyon, a proposé à Stéphanie, survivante et bénévole, de participer à des ateliers d’écriture associée à une production musicale, la militante a aussitôt accepté : « J’ai trouvé l’idée intéressante ».

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner

Pour animer ces ateliers, aider les participants à écrire des textes puis à les mettre en musique, Marine a impliqué Multiverse, un groupe de trois rappeurs multi-lingues (anglais, arabe, espagnol),

« S’il n’y avait eu que l’écriture, ce projet n’aurait jamais marché », explique Marine qui a pu monter ce projet grâce à une subvention de France TV1)

Créée en 2019 par France Télévisions, la Fondation Engagement Médias pour les jeunes

oeuvre pour l’inclusion des jeunes en situation de fragilité : encourage la culture citoyenne et l’égalité des chances, lutte contre la déscolarisation et l’exclusion, développe l’expression écrite et orale, l’éloquence et la confiance des jeunes.

https://engagementmedias.fr/fondation/

.

Au départ, cette activité était destinée à des bénéficiaires du Foyer Matter2)

Reconnue d’utilité publique, l’association Foyers Matter a pour objet la protection, l’accompagnement et la réinsertion dans la société́ de personnes mineures ou majeures et en grande fragilité́ sociale.

https://www.lesfoyersmatter.fr

– beaucoup d’anciens détenus- où Marine est cheffe de service. Cette dernière a voulu y adjoindre des personnes accompagnées par le Nid, pour favoriser le lien social, la mixité.

Afin de briser la hiérarchie, des encadrants référents se sont également investis dans les ateliers. « Nous étions ensemble pour affronter les difficultés à écrire, à se livrer face au groupe ; ce fut une belle réussite humaine », commente Marine.

Un des jeunes s’est d’ailleurs étonné de sa présence aux ateliers : « Vous aussi, Vous allez raper, m’dame ? »

« Faire ressortir un sentiment authentique sur quelques lignes, retranscrire quelque chose de puissant dont on peut être fier », Jon-Jon, rappeur de Multiverse.

Des mots pour des maux : libérer ses fragilités

Depuis septembre 2021, les participants à ce projet « Des mots pour des maux » ont suivi trois ateliers qui ont abouti à la création d’un clip vidéo.

La première réunion a permis au groupe de faire connaissance, aux animateurs de présenter le projet et le thème commun d’écriture qui est l’identité.

Le second atelier a été consacré uniquement à l’écriture. Pour favoriser la dynamique de groupe et libérer les inhibitions, les freins des participants, les animateurs ont proposé en amont des exercices, des jeux. « Il fallait rassurer ces jeunes qui sont très éloignés de l’écriture, très complexés par rapport à leur orthographe, alors qu’ils ont beaucoup d’affects à faire émerger », raconte Marine.

Au final, les participants ont réussi à s’exprimer par écrit et se sont sentis valorisés par les retours positifs de l’équipe.

Stéphanie a rédigé un texte où elle décrivait son parcours. « S’il n’y avait pas eu Marine, je ne l’aurais pas fait. Ce fut une belle expérience ; lorsque j’ai lu mon texte devant le groupe, je n’ai pas ressenti de jugement des participants qui ont traversé également beaucoup de difficultés dans la vie », ajoute-t-elle.

Les ateliers suivants ont été consacrés à la mise en voix des textes ainsi qu’à leur enregistrement. Les participants avaient au préalable choisi, parmi les bandes instrumentales composées par les rappeurs, celle sur laquelle ils allaient slamer, rapper, chanter, voire danser…  Au choix !

« Je suis fière d’avoir participé à ce beau projet avec le groupe, alors que généralement le collectif me bloque, et de l’avoir mené jusqu’au bout, ce qui m’est difficile depuis ma sortie de prostitution. Cette création m’a permis de prendre de la distance par rapport à mon histoire passée, ce qui est pour moi important », conclut Stéphanie.

 

 

 

 

23/05/2022

Notes

Notes
1

Créée en 2019 par France Télévisions, la Fondation Engagement Médias pour les jeunes

oeuvre pour l’inclusion des jeunes en situation de fragilité : encourage la culture citoyenne et l’égalité des chances, lutte contre la déscolarisation et l’exclusion, développe l’expression écrite et orale, l’éloquence et la confiance des jeunes.

https://engagementmedias.fr/fondation/

2

Reconnue d’utilité publique, l’association Foyers Matter a pour objet la protection, l’accompagnement et la réinsertion dans la société́ de personnes mineures ou majeures et en grande fragilité́ sociale.

https://www.lesfoyersmatter.fr