Si mwen té sav, contre la prostitution des mineures en Martinique

250

Si mwen té sav (« maintenant tu sais ») : cette campagne de prévention de la prostitution des mineur·es, initiée par notre délégation de Martinique, veut briser l’image banalisée de la prostitution.

En Martinique comme en métropole, on constate que la prostitution des mineures se développe, avec un proxénétisme peu détectable, qui cible des jeunes filles fragilisées, les rend dépendantes et les isole. Les proxénètes s’appuient sur des leviers très efficaces : la dédramatisation et l’ignorance des réalités de la prostitution par leurs jeunes victimes, et les facilités données par internet pour les repérer et les exploiter.

Face à ces constats, qui s’incarnent de manière éclatante dans la multiplication des annonces de « sugar baby » et « sugar daddy », notre équipe de Martinique lance le 13 avril 2022 une campagne de prévention, de sensibilisation et de lutte contre la prostitution visant la jeunesse martiniquaise.

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner

Agir contre la banalisation de la prostitution des mineures en Martinique

Cette campagne Si mwen té sav a plusieurs objectifs :
– Lutter contre la banalisation d’une prostitution édulcorée à travers le phénomène des « sugar daddys » ;
– Déclencher une prise de conscience de la part des jeunes quant aux risques de la prostitution et aux conséquences des violences sexuelles et sexistes qui en sont indissociables ;
– Faciliter l’accompagnement et la prise en charge des jeunes concernés par le sujet par les associations et les institutions en place en Martinique ;
– Faciliter la libération de la parole autour de ces sujets en Martinique.

si mwen te sav

Un visuel spécialement pensé pour la campagne a été rendu public le 13 avril (ci-contre). Il vise à montrer l’envers du décor et la stratégie d’un proxénète : d’où le titre de la campagne, « Si mwen té sav ». Sa création s’est appuyée sur les échanges menés par l’équipe qui travaille depuis le début de l’année avec des jeunes désireux de contribuer à la création de visuels et de supports de communication.
Grâce à un partenariat avec I Love Mobile, le flyer de la campagne a été diffusé dès mars dans tous les magasins de cette enseigne en Martinique.
Les prochaines étapes de la campagne permettront la production de nouveaux supports : micro-trottoirs et vidéos courtes destinées aux réseaux sociaux, dont Tik tok et Instagram ainsi que la plate-forme Only Fans, tristement célèbre pour abriter de nombreuses offres d’actes prostitutionnels impliquant des mineures.

La délégation de Martinique a été officiellement crée en mai 2017 et depuis ses bénévoles accompagnent les personnes en situation de prostitution dans leurs différentes démarches (auprès de la Caf, la préfecture, Pôle emploi…) et vers un parcours de sortie pour celles qui le souhaitent. L’équipe a mis en place des cours de français ainsi que des ateliers d’accès aux droits sociaux.

Afin de structurer ses actions avec le réseau de partenaires publics et privés, la délégation de Martinique a mis au point le programme IMPACT afin d’améliorer l’insertion socio-économique de 60 femmes migrantes, victimes de la prostitution.

Côté prévention, la délégation de Martinique a conduit en 2022 des ateliers d’éducation sexuelle à destination des jeunes femmes de l’Association La Ruche sur les thématiques du consentement, de l’hyper-sexualisation, du féminisme, de découverte du corps, d’inégalités liées au genre et de sexualité libre et épanouie.