24 novembre à Marseille : « J’aimerais arrêtée »

418

A l’occasion de la Journée internationale de lutte contre les violences des hommes à l’encontre des femmes, la délégation basée à Marseille vous propose deux représentations théatrales de « J’aimerais arrêtée ».

Elles se dérouleront à la Maison des Associations le vendredi 24 novembre 2023 à 14 h et à 19h30. Adresse : 93 La canebière / 13001 Marseille

Réservation : lescomediens@laposte.net

Annonce

Cette pièce, tirée du livre relatant l’expérience d’un de nos bénévoles marseillais d’écoute et accompagnement d’une jeune femme victime de prostitution étudiante, qui l’a contactée avec le message « J’aimerais arrêtée », montre qu’une écoute libre de la parole des victimes est libératrice.

« On parle beaucoup de prostitution étudiante. Le sujet se prête à tous les fantasmes, à toutes les rumeurs. Pourtant la réalité, vécue de l’intérieur, en est souvent désespérante. Le récit de Sonia, livré par bribes, dit tout l’enfermement que peut représenter cette situation et les dilemmes qu’elle pose », explique Claudine Legardinier, journaliste pour Prostitution et Société.

L’Objectif de ces représentations, est d’entamer le dialogue avec des jeunes ou le grand public à qui la parole est longuement laissée. Et également de : 

  • Faire comprendre qu’il est possible de parler de sexe, de prostitution, de viol ou d’inceste dans une écoute de confiance avec un adulte
  •  Placer la prévention dans une perspective de liberté, d’égalité et de tolérance dans le respect de soi et d’autrui
  •  Développer l’esprit critique personnel et collectif
  • Interroger les notions de consentement, de choix, de préjugés, de stigmatisation ou de discrimination