Des mercredis après-midi pour apprendre le français

246

Depuis juillet 2020, les bénévoles de la délégation de Seine-Maritime organisent, conçoivent et animent des ateliers de français, d’alphabétisation et des ateliers numériques pour les personnes que nous accompagnons et qui en expriment le souhait.

« En permanence, dès qu’on évoque avec les femmes que nous accompagnons les ateliers de français, elles ont le sourire« , raconte Sabine, la déléguée départementale.

Ces ateliers ont lieu tous les mercredis après-midi. Les apprenantes, en grande majorité Nigérianes mais aussi Roumaines ou Sud-Américaines, sont accueillies pour 1heure par groupe de deux ou trois. Aujourd’hui, elles sont 10 à y participer régulièrement. Cinq bénévoles se relaient pour animer.

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner

76-Seine-maritime-fle

Ces mercredis sont aussi des moments de partage, qui vont au-delà du seul apprentissage de la langue, car les femmes qui les suivent améliorent leur connaissance de la culture française, et leur utilisation des outils numériques. C’est un moment à elles, en dehors de leur quotidien souvent très difficile. « Parfois, elles ont juste besoin de papoter autour d’une tasse de café »,  dit Marjolaine, bénévole. 

Avec ces ateliers, elles ne sont plus « personnes victimes de la prostitution » mais deviennent « étudiantes ». Ces quelques heures que nous pouvons leur offrir permettent parfois juste de maintenir le contact avec elles alors que toutes les portes leur sont fermées, en attendant qu’une structure puisse les accompagner.

En tout, une quinzaine de personnes ont pu en bénéficier. Trois de celles qui sont parties sont maintenant en stage, en formation ou bénéficient de cours de français plus conséquents par la structure qui les accueille.

Des bénévoles investi·es

Les bénévoles actifs et actives dans ces ateliers ont des profils divers : étudiantes en droits, en LEA, CPE, éducatrice ou professeur en IME. Leurs compétences, mises en commun leur permettent de dispenser des cours de qualité aux apprenantes. 

Plusieurs échanges avec la délégation de Montpellier, qui mène cette action depuis plusieurs années, nous ont permis de bénéficier de leur expérience. 

Perspectives : Un cofinancement de Vinci et du dispositif France Relance, va permettre à notre délégation d’investir dans des tablettes et des manuels. Les manuels (TOTEM) permettront d’avoir une progression commune et déjà construite, le suivi de l’avancement de chaque apprenante sera simplifié. Avec les tablettes numériques, on pourra différencier les apprentissages, chaque personne avancera à son rythme grâce à des applications conçues pour cela. On pourra également prêter les tablettes aux femmes, pour qu’elles puissent travailler de chez elles, entre chaque cours de français. 

76-Seine-maritime-vinci

ateliers de français : mieux parler et écrire le français

– ateliers d’alphabétisation

– ateliers numériques : inscription en ligne, rédaction d’un CV ou d’une lettre de motivation. 

A lire également : des cours de FLE, essentiels pour l’insertion