Hauts-de-France : Photos sensibles

75

En 2019, la délégation des Hauts-de-France est intervenue auprès d’environ 3 000 jeunes, dans toute la région, dans des établissements du secondaire mais aussi lors de manifestations publiques et dans des centres sociaux. Les thèmes abordés sont la violence, l’estime de soi, l’influence du groupe et la manipulation… et la prostitution, y compris la question des « clients » : qu’est-ce qui peut amener une personne à payer pour obtenir un acte sexuel ?

Pour aborder ces questions en favorisant le dialogue et l’expression des jeunes, l’équipe s’appuie sur plusieurs outils d’animation, dont l’un est une magnifique exposition de photographies, « À corps perdu », représentant des personnes qui ne sont pas des comédien·nes, mais des habitant·es de la région qui ont accepté de poser et de témoigner de leur histoire personnelle.

« Les élèves sont particulièrement touchés par le fait que nous racontions les histoires de personnes réelles et dont nous connaissons la suite », explique l’équipe. « Ils sont aussi fiers d’aborder des sujets tabous, tels que le viol, la maltraitance, la prostitution, le racket, la drogue… comme le feraient des adultes, et ce tout en gardant un discours adapté à leur âge. »

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner

Ces témoignages permettent de lancer la discussion, par petits groupes de paroles ; les jeunes se prennent au jeu de « se mettre à la place », réalisent le poids des idées reçues, des contraintes, mais aussi des alternatives possibles pour échapper à une situation de violence.