Hauts-de-Seine : Du théâtre-forum pour les collégien·nes !

469

Avec une troupe de comédien·nes spécialisés dans l’impro, Les Bradés, la délégation des Hauts-de-Seine a conçu en 2015 un spectacle de théâtre-forum. Filles, Garçons, demain nous appartient qui nous permet d’aborder de manière participative nos thématiques dans les lycées. Les comédien·nes interprètent une première fois des saynètes où les personnages adolescents se retrouvent en difficulté, à propos de leur choix de métier, face à une situation de harcèlement, ou encore sous pression de l’influence du groupe.

La saynète est alors jouée une nouvelle fois, en demandant aux élèves de la stopper lorsqu’ils estiment qu’un des personnages est en difficulté. Les élèves peuvent monter sur scène et proposer des solutions ou des arguments pour aider le personnage subissant la situation sur scène. L’élève devient donc partie prenante de l’histoire.

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner

Ce dispositif remporte un vif succès dans les classes et chaque année, Filles, Garçons, demain nous appartient est représenté dans une trentaine de lycées. En 2019, la délégation des Hauts-de-Seine et les Bradés se sont réunis pour travailler à la création de nouvelles saynètes adaptées au collège ! « Les élèves comprennent qu’un espace de parole leur est offert, sans jugements, ni moqueries. Nous les invitons à monter sur scène (seul·e ou à plusieurs !) pour améliorer une situation complexe, humiliante, parfois violente. Un comédien reste présent pour superviser et si besoin chercher avec eux des explications. En réalité, il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises solutions et aucun essai n’est inutile », assure Bastien Carpentier, directeur des Bradés et auteur de plusieurs pièces de théâtre-forum.

Les nouvelles saynètes évoquent l’égalité fille- garçon, l’homophobie, le cyberharcèlement. La mise en commun finale, assurée par les membres de la délégation, permet de revenir sur ces sujets en évoquant également les risques prostitutionnels. Les premières représentations devraient avoir lieu au premier trimestre 2021.