2,4 milliards d’euros sur 10 ans pour une phase 2 de la loi prostitution

Dans un rapport inédit, les associations réunies dans FACT-S demandent une phase 2 de la loi et 2,4 milliards d'euros sur dix ans pour la sortie de prostitution de 4000 personnes par an

Culture pédocriminelle et prostitutionnelle

Avec ce livre, Maïté, militante contre les réseaux pédocriminels, poursuit avec courage son combat pour la dignité humaine.

Onlyfans, un réseau social pas si cool

Déjà surnommé « l’instagram du porno », cet outil à la mode, présenté comme « cool », marque une étape supplémentaire dans l’ubérisation de l’exploitation sexuelle et l’aliénation de la personne.

Melanie : « Au Carlton, nous avons été projetées en pleine lumière »

Mélanie était partie civile au procès duCarlton à Lille, aux côtés de trois autres jeunes femmes. Depuis 2015, elle se bat pour retrouver une vie normale. Mais les traumatismes ont été tels que la reconstruction est difficile.

LA GPA, un marché aux femmes

La CIAMS, coalition internationale pour l'abolition de la maternité de substitution, à laquelle le Mouvement du Nid appartient, a accepté de traiter pour nous...

Avec les personnes prostituées, contre le « marché aux femmes »

Après bientôt un an de crise sanitaire qui affecte les victimes du système prostitueur et profite aux exploiteurs, la mission du Mouvement du Nid est plus que jamais vitale et urgente.

#MaintenantVousSavez : écoutez la voix des survivantes

La campagne du collectif Abolition a un fort impact sur Instagram et permet de faire entendre la voix des survivantes de la prostitution, en français et en anglais.

Une tribune historique contre la prostitution filmée

En cette fin d'année 2020, l'industrie de la prostitution filmée,  est enfin désignée pour ce qu'elle est : une vaste entreprise de proxénétisme et prostitution filmée.

20 ans de prison pour le féminicide de Mihaela

Alexandre Verdure, un «  client  » de 33 ans, a été condamné à vingt ans de réclusion pour le féminicide prostitutionnel de Mihaela en 2016.

COVID-19 : un révélateur des inégalités structurelles de la société

La pandémie due au coronavirus a fragilisé encore davantage les femmes dans le commerce du sexe, tandis qu’elle a permis aux clients et aux proxénètes de tirer profit de leurs vulnérabilités
6,387Abonné·e·sJ'aime
933Abonné·e·sSuivre
4,694Abonné·e·sSuivre
4,140Abonné·e·sS'abonner