Prostitution et Société n°218 : pour une sexualité libre et égalitaire

282

Prostitution et Société n° 218 : pour une sexualité libre et égalitaire, la prévention au Mouvement du Nid.

Votre abonnement est précieux, il nous aide à continuer à paraître !

Abonnez-vous pour seulement 25 euros par an ! 

Recevez nos derniers articles par e-mail !
Lettres d'information
Recevez nos derniers articles par e-mail !
S'abonner

Pour parcourir ce numéro en entier :

Editorial n° 218 : En 2024, tout ou rien ?

Une bonne année 2024 ? Nous aimerions la souhaiter largement mais nous sommes malheureusement dans l’incertitude.

Alors que la stratégie nationale prostitution était enfin annoncée pour la fin du mois de janvier, voilà qu’arrive un changement de gouvernement. Sans aucune information sur le contenu de cette stratégie, il nous reste
à nous demander si elle sera maintenue.
Ce n’est pas tout. En parallèle, plane la décision de la Cour européenne des droits de l’homme suite à la requête contre la pénalisation des « clients » de 250 « travailleuses
du sexe » et d’associations pro-légalisation de la prostitution. Celle-ci devrait tomber dans les jours ou les semaines qui viennent.
Incontestablement, le profil de l’année et de l’action du Mouvement du Nid en 2024 seront étroitement liés à ces événements.

Il nous reste à espérer qu’ils iront dans
le bon sens et qu’ils permettront enfin de faire avancer l’application de la loi du 13 avril 2016.
Qu’à cela ne tienne, l’association, via ses membres bénévoles ou salarié·es, ses équipes locales ou nationale, dont ce journal relaie l’action, maintiendront leur cap : agir en soutien aux personnes en situation de prostitution qui sollicitent notre aide, et contre le système prostitutionnel.
Pour cela, comme vous pourrez le lire dans le dossier de ce numéro consacré à la prévention, nous ne cessons de développer le dialogue avec les jeunes dans les établis- sements scolaires, notamment grâce à de nouveaux outils de prévention comme le site interactif « Y a quoi dans ma banane ? ».

Témoignage

Valérie : « la prostitution fabrique des hommes sans empathie »

Actu

France

Procès exemplaire à Lons-le-Saunier

Loi immigration : la grande inquiétude

Internationale

L’Allemagne saisie par le doute : Olaf Scholz et le Bundestag

Rencontre

Beatriz Beloqui, inspectrice à l’Académie de Versailles : « pour nous, les associations sont des interlocuteurs précieux ». 

Eclairage

Ferdaous, une voix en enfer

Point sur les i : Ovidie, à un cheveu de l’abolitionnisme ?

Dossier

Pour une sexualité libre et égalitaire : agir en prévention au Mouvement du Nid

Comment sensibiliser les jeunes au risque prostitutionnel alors que
l’âge d’entrée dans le système se situe désormais autour de 13 ans ?
Fort de son expérience de terrain auprès des personnes en situation de
prostitution, le Mouvement du Nid a compris depuis plus de 30 ans qu’il était indispensable de faire de la prévention dès le plus jeune âge.

L’association a développé une démarche unique d’éducation populaire, centrée sur le dialogue avec les jeunes, pour promouvoir la possibilité d’une sexualité libre et égalitaire. C’est-à-dire une sexualité libérée de toutes les violences, et des stéréotypes sexistes. Avec « Y a quoi dans ma banane ? », site interactif à destination des jeunes, dernier outil mis en place par l’association en novembre 2023, c’est toute cette démarche progressiste et participative qui s’incarne.

télécharger le dossier complet : PS218-Dossier

y a quoi dans ma banane

Initiatives

Autour du 25 novembre, journée internationale des droits des femmes

Le 25 novembre, c’était la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. Comme chaque année, le Mouvement du Nid France et ses délégations se sont mobilisé·es en organisant des événements et en participant à la manifestation nationale.

Résultats de l’enquête Si Mwen Te Sav

Les résultats de l’enquête Si Mwen Te Sav menée par le Mouvement du Nid de Martinique ont été publiés en décembre dernier. Ils montrent une augmentation de la prostitution des mineures ancrée dans les inégalités, la pauvreté et l’histoire.

La Ciivise demande l’imprescriptibilité des crimes sexuels sur mineur·es

Le 20 novembre 2023 la CIIVISE présentait son rapport au public, fruit de trois ans de travaux. 30 000 victimes d’inceste ou de viols enfant ont été auditionnées. 756 pages pour restituer ses constats et faire des recommandations. Avant de subir une remise en cause de son action par le gouvernement.

Cultures

Triste tigre, de Neige Sinno